Agadir : Le projet «écolodge Atlas Kasbah» primé

«Parier sur la réalisation de cet écolodge était ambitieux et gagner ce trophée était inimaginable, je n’en rêvais même pas sur les bancs de l’école mais le Maroc me l’a offert», a souligné le promoteur du projet touristique «écolodge Atlas Kasbah», Hassan Aboutayeb. Ce projet qui a récemment ouvert ses portes et qui se trouve à quelques kilomètres de la ville d’Agadir, a été primé lauréat du trophée de tourisme responsable 2009, catégorie environnement lors des 9èmes Assises du tourisme à Saïdia. C’est l’un des projets entrant dans le cadre du tourisme responsable. En fait, plusieurs critères ont motivé le choix de l’Office national marocain du tourisme (ONMT). Des services en matière de respect de l’environnement devant servir de références pour les autres établissements touristiques. En effet, la démarche adoptée dans le cadre du respect de l’environnement par ce projet promet une exploitation responsable qui intègre plusieurs volets. Le projet «écolodge Atlas Kasbah» vient en fait instaurer une nouvelle démarche répondant aux critères du label écotouristique. Des critères dont on signale aussi bien la maîtrise des décharges que les garanties de préservation de l’environnement. La politique instaurée dans le cadre du tourisme responsable appelle, en effet, à la mise en place de tous les dispositifs incitant à la bonne gestion des ressources.
Des critères que le projet «écolodge Atlas Kasbah» adopte en matière de sa gestion et sa mise en place et se rapportant aussi bien à la bonne gestion de l’eau, l’énergie, les déchets qu’en matière de sensibilisation environnementale au niveau interne et externe. «Le personnel entièrement issu des communautés autochtones avoisinantes bénéficie également de cette démarche dans la mesure où la formation continue qui lui est dispensée en matière d’environnement est reproductible chez lui et par effet de diffusion pour l’ensemble des habitants des villages voisins», explique-t-il.
La réconciliation entre les deux volets environnemental et touristique   constitue une bonne donne qui ne peut qu’être bénéfique au secteur. Tourisme durable, responsable ou solidaire, les appellations peuvent varier mais l’objectif reste aujourd’hui le même car le défi à relever se situe à plusieurs niveaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *