Agadir : l’habitat social en débat

Agadir : l’habitat social en débat

La demande en matière d’habitat social a été au centre du débat lors d’une rencontre tenue récemment à Agadir en présence du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace, Taoufiq Hejira et d’une palette d’acteurs locaux. En effet, la région de Souss-Massa-Drâa enregistre un déficit important en matière d’habitat. «Le déficit au niveau de la région Souss-Massa-Drâa est de l’ordre de 27.300 logements dans le milieu urbain. Une donne qui déclenche un besoin de construction annuelle allant jusqu’à 2.700 unités, dans l’objectif de pouvoir résorber ce besoin d’ici dix ans. Le déficit en logement social est de l’ordre de 7.700 unités par an», a martelé M. Hejira. Les efforts consentis par l’Etat pour répondre à cette demande sont considérables. Dans ce cadre, le ministre a annoncé que le nouveau dispositif mis en place par le ministère de l’Habitat est très ambitieux et prévoit de booster le segment de l’habitat social. Ainsi, ce dispositif qui sera engagé de 2010 à 2020 prévoit la mise en place de 300.000 logements, tout en misant sur la qualité. 1.5 million de personnes profiteront de ces constructions. De surcroît, la mise en place de ce dispositif aura pour objectifs de répondre à une demande croissante, d’offrir une visibilité en matière de fiscalité tout en incitant les promoteurs immobiliers à s’inscrire dans cette dynamique. Pour sa part, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, Saâd Hassar qui a également pris part à cette rencontre, a mis le point sur l’importance de l’engagement de tous les acteurs locaux pour mener à bien ce plan de relance. «Le nouvelles mesures prises dans le cadre de la loi de Finances 2010 ont été votées à l’unanimité. Cette unanimité est la preuve d’une prise de conscience collective du besoin de porter l’habitat social en tête des priorités des chantiers sociaux», a-t-il expliqué. Par ailleurs, le rôle assigné aux intervenants au niveau local est aussi primordial. Ainsi, «les walis et gouverneurs jouent un rôle important dans la coordination entre les différents acteurs intervenant à la production du logement social», a annoncé M. Hassar.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *