Agadir : L’ONE clôture en apothéose l’opération «Inara»

Agadir : L’ONE clôture en apothéose l’opération «Inara»

C’est à la ville d’Agadir que l’ONE (Office national d’électricité) a fêté sa millionième lampe basse consommation. Une opération initiée dans le cadre de la politique nationale adoptée en vue de rationnaliser la consommation de l’électricité en éclairage. Conçue dans cette perspective, l’opération «Inara» est aujourd’hui à sa millionième lampe basse consommation (LBC). Cette manifestation  s’est déroulée en présence du wali d’Agadir, Rachid Filali, et du directeur général de l’ONE, Younes Maamar. Conçue dans une approche visant à économiser la consommation de l’électricité en éclairage, cette opération vise en fait à remplacer cinq millions de lampes à incandescence par les lampes à basse consommation et sur l’échelle nationale. Qualifiée  de « projet national à grande importance » par le DG de l’ONE Younes Maamar, lors d’une conférence de presse donnée à l’occasion, l’opération «Inara» répond à une stratégie globale élaborée par l’ONE. Une stratégie dont l’impact positif serait à attendre  en matière de réduction de la consommation de l’électricité en éclairage, la réponse à une demande en évolution et la  concrétisation de la politique nationale de rationalisation de la consommation d’énergie. En effet, cette action permettrait non seulement une économie d’énergie consommée en éclairage de l’ordre de 80%, une réduction sur le montant de la facture du client qui peut atteindre 40% mais également un effacement de 200 MW durant la pointe avec une économie d’énergie de l’ordre de 300 GWh par an. L’ONE qui vise une meilleure efficacité et qualité  aux niveaux des services, compte prochainement se doter de moyens techniques de grandes valeurs pour mener à bien cette perspective. Une option qui permettra au consommateur de payer sa facture dans les plus brefs délais et dans différents points au niveau du Royaume. Ces actions qui s’inscrivent dans une stratégie qui ne perd pas de vue les réalités du Maroc d’aujourd’hui doivent sans nul doute prendre en considération les besoins futurs du royaume. Sachant que le secteur d’électricité est en forte croissance. Cette croissance s’affiche en chiffre avec une évolution de 9% par an. Un accroissement dû en premier temps à la croissance économique du pays et à la généralisation de l’accès à l’électricité dans les zones rurales. Les efforts déployés  dans ce sens se manifestent également par le plan d’action DSM (Demand Side Management) élaboré par l’ONE. Un projet se basant sur trois axes majeurs, à savoir le renforcement du parc de production, l’amélioration de la performance ainsi que la mise en place du plan d’action.
L’ONE qui  fait aujourd’hui appel à un réseau de 1000 Instelec (installateurs électriciens agréés) pour le démarchage et l’installation des lampes LBC a également adopté une politique de facilitation de paiement. Notons que le règlement de la redevance se fera sur la facture du client, ainsi ces lampes LBC seront commercialisées au prix de 1 DH TTC   par mois et par lampe pendant une durée de 24 mois. Les bénéfices des nouvelles lampes à basse consommation seraient à prendre dans la mesure où elles permettent de réduire la consommation 5 fois, tout en ayant une durée de vie qui s’estime à dix ans. A signaler que les lampes déployées portent en fait le logo de l’ONE et sont distribuées exclusivement par l’ONE et dans des emballages portant le logo de l’ONE ainsi que le sigle de l’opération «Inara».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *