Agadir : Pour la sauvegarde des gravures rupestres dans les sites archéologiques du Sahara

Agadir : Pour la sauvegarde des gravures rupestres dans les sites archéologiques du Sahara

L’association Amnir pour le développement et la coopération vient d’ouvrir une nouvelle parenthèse quant à la sauvegarde du patrimoine marocain. Une urgence qui se fait de plus en plus persistante vu la dégradation, la spoliation et la destruction des sites archéologiques de grande valeur historique au niveau des zones du Sahara.
Un appel a été lancé par les membres de cette association  pour sauver un patrimoine historique en péril. «Cette conférence s’inscrit dans le cadre de sensibilisation à l’importance du patrimoine rupestre marocain, la ville marocaine de Smara regorge de sites archéologiques et de gravures rupestres. Notre objectif est d’interpeller l’Etat pour réagir d’urgence aux destructions, vols et spoliations de notre patrimoine», souligne, Al Imam Jimmi, membre de l’association et artiste peintre. «Nous appelons l’Etat marocain pour intégrer ces sites en tant que patrimoine national dans un premier point et en tant que patrimoine universel à l’UNESCO», explique-t-il. Rappelant que les membres de cette association ont effectué des visites sur les lieux pour relever les dégâts. Un bilan alarmant a été en effet dressé par le comité qui s’est déplacé, des gravures de grande valeur ont été détruites ou spoliées. C’est dans ce cadre que l’association s’est érigée en mettant en place un programme de sensibilisation quant à l’importance de ce patrimoine universel. «Notre sensibilisation à l’importance de ce patrimoine se fera également par l’organisation d’une rencontre nationale pour les monuments du Sahara marocain au mois d’avril ainsi que l’organisation d’une exposition mobile abritant des illustrations des gravures rupestres et de toiles inspirées de ce patrimoine. Cette exposition sera donnée dans diverses villes marocaines», souligne Al Imam Jimmi.  Le comité de la recherche scientifique de cette association a en effet relevé la disparition et le pillage de ces monuments. En effet, après une visite d’exploration effectuée en décembre 2006 à plusieurs sites archéologiques à Smara : Asli Rich, Kouirat Alarjam, Asli Boukarch, les membres de ce comité ont relevé l’existence de plusieurs gravures illustrant des figures humaines et animales ainsi que des cimetières sous forme de pyramide.
Autant de monuments qui témoignent de la richesse de l’histoire marocaine. Certes, la visite effectuée au mois de février 2008 est venue tirer la sonnette d’alarme, ces gravures ont été pour la plupart détruites, spoliées et volées. C’est dans ce cadre que l’association Amnir pour le développement et la coopération lance un appel d’urgence à tous les organismes mondiaux et nationaux pour sauvegarder ce patrimoine notamment à l’UNESCO, l’USA et le ministère la Culture. Ce patrimoine constitue, en effet, une empreinte historique de taille témoignant de la culture, de l’histoire et de la civilisation humaine et universelle qui doit être placée sous le signe du patrimoine universel. Rappelant que ses gravures illustrent deux techniques à savoir le polissage et de piquetage, des techniques qui tracent majestueusement une empreinte historique d’un passage humain au fil de l’histoire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *