Agadir : Tariq Kabbage réélu maire de la ville

Après une attente où tous les scénarios ont été échafaudés par les uns et les autres, le maire de la ville d’Agadir vient d’être réélu pour un nouveau mandat au sein du Conseil communal d’Agadir. Le candidat de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) qui avait raflé 26 sièges, dont 3 figurent dans la liste additionnelle, se retrouvait devant l’obligation de conclure une alliance avec l’un des partis sur la scène politique gadirie. Sur 55 sièges, le maire Tariq Kabbage avait eu 26. Alors, il restait un siège pour devenir majoritaire. Et c’est mardi 16 que la situation s’est éclaircie pour les Gadiris. Les deux partis USFP et PJD viennent de signer leur alliance annonçant un nouveau mandat pour le candidat de l’USFP. Les deux partis se sont ainsi alliés en vertu d’un commun accord signalant, dans une annonce rendue publique, leurs engagements dans les différents chantiers et projets structurants de la ville via cette alliance forte. Un autre engagement annoncé par les deux partis, il concerne la lutte contre toutes les formes de détournement. Cet accord a été signé par les deux candidats des partis. Du côté de l’USFP, par Tariq Kabbage et du côté du PJD par Ismaïl Choukri. L’USFP qui vient de confirmer lors de ces dernières élections sa place de leader sur la scène politique locale a ainsi un nouveau mandat de six ans au niveau de la Commune urbaine d’Agadir. Plusieurs dossiers sont en train d’attendre le nouveau maire. Parmi les plus importants dossier figure l’achèvement des différents chantiers mis en place. Signalons, à cet égard, les grands travaux de restructuration et de mise à niveau de voirie de la ville, ainsi que le revêtement unifié du sol de grandes places publiques voire les différents projets de proximité en cours.
Il est à noter que les résultats de ces dernières élections au niveau de la ville avaient fait ressortir le parti de l’USFP comme parti majoritaire, suivi du Rassemblement national des indépendants (RNI) qui a occupé la deuxième position avec 12 sièges dont un siège figure dans la liste additionnelle. Le Parti de la justice et du développement (PJD) est arrivé quant à lui en troisième position avec 6 sièges dans la liste ordinaire et 1 siège dans la liste additionnelle. Suivi du parti de l’Istiqlal avec 6 sièges et en dernière position le Parti travailliste (PT). Le taux de participation a été de l’ordre de 39,55%.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *