Agadir : Timitar sous le signe de la diversité

Agadir : Timitar sous le signe de la diversité

La 6ème édition du Festival «Timitar signes et cultures», organisée du 1er au 5 juillet, s’est ouverte mercredi à Agadir. Il faut dire que ce tremplin artistique a débuté il y a à peine quelques années avec une devise typique : faire rencontrer les artistes amazighs avec leurs homologues étrangers. Un événement phare qui continue à être organisé en restant fidèle à son concept de base. Depuis, la mouvance artistique installée n’a cessé de s’enrichir pour dépasser la zone de la région du Souss. S’érigeant ainsi en pont reliant une diversité humaine aux multiples facettes. Au cours de ces cinq années d’existence, des artistes d’ici et d’ailleurs se sont joints pour chanter la diversité et le partage. Cette nouvelle édition vient encore confirmer cette transcendance où se reflètent les soubresauts de la scène artistique marocaine en sauvegardant ce désir de diversité artistique. Et comme à l’accoutumée, le festival Timitar ouvre à chaque fois le bal avec des artistes annonçant ainsi le coup d’envoi d’une nouvelle édition. L’ouverture de cette sixième édition s’est ainsi faite aux rythmes d’une musique jaillissant du fond du Sud notamment «Raissa Rkaya Talbensirt» et «Rayss Aârab Atigui». Deux grandes icônes de la musique du «rwayss» au niveau de la région. La transe artistique installée au cours de cette première soirée du festival «Timitar signes et cultures» a ainsi continué mais cette fois-ci avec un artiste provenant du Brésil «Carlinhos Brown». Une entrée qui a bercé la scène et les spectateurs sur les rythmes d’une musique brésilienne. Notons que c’est pour la première fois que cet artiste de renommée internationale se produit sur le sol marocain et africain.
Le moment magique et très attendu était l’entrée sur scène de l’artiste marocain «Hamid El Kasri». Le style gnaoui qui s’est invité sur la scène de Timitar a clôturé cette première soirée. Fascinés par les rythmes du «Guembri», les spectateurs ont vibré aux rythmes de cet ambassadeur du Maroc à travers le monde. Cet artiste a réussi à partager les refrains des chansons du répertoire gnaoui avec le public gadiri. A noter que le festival «Timitar signes et cultures» a honoré dans le cadre de son programme «OFF» l’un des grands noms de la scène artistique amazighe.
Signalons que dans ce cadre, le groupe «Izenzarn» bénéficiera d’une aide financière pour lancer un nouvel album. Un album qui sera très attendu après une longue absence. Une pièce de théâtre a été montée à cette occasion pour présenter au public quelques textes de ce grand groupe. Intitulé «Un chant, une musique, un poème… un groupe toujours vivant», ce projet a été mené en partenariat entre le festival de Timitar et l’Association «Afak Sud». Le festival de Timitar invitera également cette année près de 650 artistes provenant des quatre coins du monde. Les trois scènes de ce festival présenteront au cours de ces cinq jours du festival de grandes prestations musicales et artistiques dont on notera «Samira Said», «Bilal», «Mazagan», «Rachida Talal» et autres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *