Agadir : Un programme ramadanesque à la mémoire des victimes du séisme de 1960

C’était une nuit de Ramadan en 1960. Agadir fut secouée de plein fouet par un tremblement de terre qui a anéanti toute la ville en quelques fractions de seconde. Pourtant, c’est aujourd’hui les locaux et survivants de cette tragédie qui entretiennent la mémoire collective. En effet, c’est à l’occasion du 51ème anniversaire du tremblement de terre d’Agadir que l’association «Izorane n’Agadir » a mis en place un programme dédié à cette tragédie durant ce mois de Ramadan. «La démarche n’est qu’une tentative de restituer et de transmettre notre patrimoine collectif au bénéfice des Gadiris actuels et futurs dans une cité, qui, nous souhaitons ardemment, saura garder son identité. C’est pour nous, non pas uniquement un devoir de mémoire mais aussi un devoir d’association citoyenne», annonce-t-on auprès des membres de cette association. Ainsi, le programme mis en place par cette association a débuté avec les premiers jours du mois sacré. La première initiative dans ce sens étant l’inauguration de la plaque commémorative des fausses communes des disparus du 29.02.1960 au cimetière d’Ihchach ainsi que l’organisation d’une veillée religieuse. Par ailleurs, une conférence –débat portant sur le bilan de l’évolution urbaine de la ville pendant cette moitié de siècle a été également donnée à l’occasion. L’objectif de ce débat étant de dresser l’état des lieux d’un développement urbain en fort croissance et souvent au détriment de l’identité de la ville. Ceci étant, on note également la projection d’un documentaire sur Agadir d’avant le séisme suivi d’un débat sur le projet de mise en place d’un jardin botanique au niveau du site de l’ancienne «Talborjt». Le programme de l’association «Izoran n’Agadir» continue tout au long de ce mois de Ramadan. Ainsi, on signale au programme de la soirée du 23 août une projection portant sur «les sports et animation d’antan à Agadir» suivie d’un hommage à l’une des figures sportives anciennes de la ville. Pour rappel, la ville d’Agadir a été frappée par le séisme le 29 février 1960 à 23h. D’une durée de 15 secondes et d’une magnitude de 5.7 sur l’échelle de Richter, ce tremblement de terre meurtrier a fait quelque 20.000 morts et des dizaines de milliers de blessés. Notons que plusieurs documentaires, livres sites Internet et événements ont été dédiés, depuis, à cette tragédie qui marquera à jamais la ville d’Agadir.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *