Ahad Al Gharbia : à la recherche de jeunes talents

Ahad Al Gharbia : à la recherche de jeunes talents

Une belle expérience que viennent de vivre de jeunes talents d’Ahad Al Gharbia. Cette commune rurale a abrité, dimanche 11 avril, un concours pour découvrir de jeunes talents notamment dans les domaines de la chanson, la poésie et du théâtre. «Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la quatrième édition du festival international Mata, qui aura lieu du 20 au 22 mai. Elle vise à promouvoir et à découvrir de jeunes talents de la commune rurale Ahad Al Gharbia. Ce concours bénéficie du soutien de la société de production «Great Sound». Laquelle parrainera les gagnants de ce concours», a expliqué Namat Boughaba, président de l’Association Al Ghomra pour la culture et le développement (AAGCD) d’Ahad Al Gharbia, organisatrice du festival Mata. Selon les organisateurs de ce concours, celui-ci a été destiné «aux jeunes talents âgés entre six et trente-cinq ans. Le jury a été composé de professionnels de la musique, de la chanson et de l’animation. Il a sélectionné cinq candidats dans la catégorie  chanson, une jeune fille dans la catégorie théâtre, une autre dans la catégorie poésie et un jeune dans la catégorie dessin», a affirmé M. Boughaba. Créée il y a quelques années, l’AAGCD qui est composée de jeunes d’Ahad Al Gharbia organise, depuis quatre ans, le festival Mata, qui vise à ressusciter l’ancien jeu traditionnel et populaire du cheval de la région. «Ce festival s’assigne pour objectifs majeurs de découvrir les richesses culturelles de cette région. Il se veut un rendez-vous où se réunissent la musique, la danse, la chorégraphie et l’exposition de produits artisanaux et agricoles du terroir», a précisé M. Boughaba. Ce responsable a poursuivi que, pour donner une dimension internationale à ses activités, le festival international Mata 2010 a invité des troupes folkloriques marocaines ou étrangères dont la troupe «Caminos Flamencos» d’Andalousie (Espagne), la troupe américaine «The moonlighters», la troupe «Islanders» d’Ecosse et la troupe de  musique et danse des Andes «Apurimac» (Bolivie). Il a souligné que cette quatrième édition a programmé des tables rondes et des rencontres de sensibilisation à la citoyenneté et au civisme portant sur  «La protection de l’environnement et de la préservation du patrimoine culturel et historique de la région», «Que signifie être fermier au Maroc, en Allemagne et d’autres pays à travers le monde?» et «Le tourisme rural, l’exode rural, le rôle de la femme dans le développement rural». Outre des concerts musicaux et folkloriques, la programmation de cette quatrième édition comporte des compétitions sportives et culturelles ainsi que des projections des films en plein air. Comme les années précédentes, les amoureux des planches auront rendez-vous avec un spectacle théâtral sur le célèbre site archéologique et historique Zilil, situé aux environs d’Ahad Al Gharbia.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *