Al Omrane Al Janoub : le nouveau programme d’habitat fait son chemin

Selon Najib Laraichi Badaoui, président du directoire du holding d’aménagement Al Omrane, le programme relatif aux provinces du Sud, qui a pour objectif la construction de 64.800 unités de logement, va résoudre les problèmes des provinces du Sud en matière d’habitat. M. Badaoui a récemment souligné l’ouverture des chantiers au niveau de 15.068 unités, l’achèvement des travaux au niveau de 8.321 unités, la destruction de 16.000 baraques. L’année en cours connaîtra l’ouverture de chantiers au niveau de 18.160 unités et la fin des travaux pour la réalisation de 9.277 autres. Ce nouveau programme d’habitat dans les provinces du Sud permettra l’absorption du déficit enregistré en matière d’habitat et répondre aux besoins du marché foncier local et des différentes couches sociales, ainsi qu’aux besoins futurs qui seront exprimés par l’accroissement démographique des provinces du Sud. Les années 2007 et 2008 se sont caractérisées par la mise en chantier des opérations de lotissements en zones à aménagement progressif (ZAP) faisant partie du programme précité dans les villes de Laâyoune, Boujdour, Dakhla, Smara, Tan Tan, Assa et Zag, pour près de 41.572  lots, en plus de quatre opérations de mise à niveau urbaine au profit de près de 6.500 ménages.
S’agissant de l’année 2009, elle connaîtra l’aboutissement des efforts pour la mise en chantier des opérations restantes faisant partie du programme. Il s’agit des opérations de lotissements ou de zones à aménagement progressif (ZAP) programmées dans les provinces de Guelmim, Smara, Tata, Assa-Zag et Aousserd, pour près de 8.250 lots, en plus de six opérations de mise à niveau urbaine au profit de près de 8.400 ménages.
Ces efforts visent le respect des échéances de réalisation de cet ambitieux programme. Celui-ci s’assigne pour objectif l’éradication à court terme de tous les noyaux d’habitat insalubre dans les grands centres urbains des provinces du Sud et la satisfaction des besoins en matière d’habitat des différentes couches sociales. En effet, la ville de Laâyoune a été déclarée «ville sans bidonvilles» en 2008 et l’objectif visé pour l’année 2009 est de déclarer aussi les villes de Boujdour et Dakhla «villes sans bidonvilles».
A l’instar de l’année 2008, l’année 2009 connaîtra le lancement d’opérations immobilières promotionnelles dans les villes de Laâyoune, Dakhla et Boujdour. Ceci dans le cadre de la diversification du produit habitat dans les provinces du Sud, à l’image des autres régions du Royaume, par la mise sur le marché immobilier local d’unités d’habitat. On cite à cet égard les lotissements de villas pour près de 380 unités, les cités de villas économiques portant sur 75 unités et les programmes d’habitat à faible VIT d’une consistance de 200 unités. A signaler que le lancement de certaines de ces opérations était déjà programmé en 2008. Mais elles n’ont pu être lancées car les autorités locales ont demandé à ce que les projets promotionnels soient lancés concomitamment avec le Nouveau Programme d’Habitat dans les Provinces du Sud.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *