Al Omrane Al Janoub : Priorité à l’urbanisme

Al Omrane Al Janoub : Priorité à l’urbanisme

Lutter contre l’habitat insalubre et améliorer la qualité de l’immobilier dans les régions du sud marocain sont  les objectifs pour lesquels la société d’aménagement Al Omrane Al Janoub a été créée en juin 2005. L’habitat insalubre constitue l’une des entraves qui empêchent le développement de la ville de Laâyoune, notamment, après l’installation des campements Alwahda dans les villes de Laâyoune, Boujdour, Smara , Dakhla à partir de l’année 1992. Aujourd’hui plus de 21.387 ménages vivent dans un habitat insalubre . Pour lutter efficacement contre ce dernier, l’Etat a procédé en 2003 à la fusion de l’Agence nationale de lutte contre l’habitat insalubre ( ANHI )  avec la Société nationale d’équipement et de construction ( SNEC ) et la société Attacharouk en vue de la création de la holding d’aménagement Al Omrane.
L’une des filiales de celle- ci est installée dans la ville de Laâyoune. Dénommée Al Omrane Al Janoub, cette filiale opère dans trois régions économiques ; à savoir la région de Laâyoune- Boujdour- Sakia Al Hamra , la région Guelmim-Smara et la région de Oued Eddahab- Lagouira .
Al Omrane Al Janoub assure le suivi des opérations subventionnées par l’Etat. Notamment la restructuration de trois quartiers de Laâyoune ; en l’occurrence les quartiers Al Matar , Al Qassam et Moulay Rachid 3. Le projet porte sur un total de 1077 unités pour un investissement global de 6,3 millions de dirhams. A ce projet s’est ajoutée à partir de 2006 la prise en charge des opérations initiées par l’ERAC Sud. Al Omrane Al Janoub assure également le suivi des opérations initiées en partenariat avec l’Agence pour la promotion et le développement du sud (APDS) et portant sur 38.000 unités et un investissement de près de 1,4 milliards de dirhams. Améliorer la qualité de l’immobilier dans le sud marocain est l’autre but d’Al Omrane Al Janoub dont le fonctionnement prend en considération les traditions de la région et la taille moyenne des familles qui y résident.Al Omrane Al Janoub collabore également avec les investisseurs privés, à l’instar du groupe Chaâbi qui va investir trois milliards de dirhams dans la ville de Laâyoune.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *