Asilah : Encourager les enfants à l’écriture poétique

Asilah : Encourager les enfants à l’écriture poétique

La Fondation du Forum d’Asilah a organisé, du 18 au 22 avril, la session printanière de l’atelier d’écriture poétique pour enfants. Destinées aux élèves âgés de 12 à 15 ans, les activités de cet atelier ont été dirigées par le critique et chercheur marocain Benaïssa Bouhmala. «Cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme culturel et artistique annuel de la Fondation et eu égard aux résultats encourageants des précédents ateliers d’écriture. Lesquels sont organisés au profit des enfants, pendant les vacances scolaires ou à l’occasion du Moussem culturel annuel d’Asilah», explique la poétesse Ikram Al Abdi, chargée de la direction de cet événement culturel. A l’instar des précédents ateliers, les organisateurs n’ont pas trouvé mieux que la prestigieuse Bibliothèque Prince Bandar Bin Sultan pour accueillir cette manifestation. «Nous voulons ainsi un espace libre et accueillant à même de promouvoir la création et l’imagination chez les élèves participant à cet atelier», affirme Mme Al Abdi. Lancée en 2009 lors du 31ème Moussem culturel international de la ville, cette manifestation visait, en premier lieu, à initier les enfants aux techniques littéraires et élémentaires de l’écriture en langue arabe. Les responsables de cet atelier ont choisi pour les bénéficiaires de cet atelier des extraits des recueils de poésie des poètes marocains, arabes et internationaux, notamment Abou Taïb Al Moutanabi, Nazik Al Malaika, Ahmed Chawki, Amal Aouad Redouane, Allal El Hajjam, Paul Eluard, Alphonse de Lamartine… «Les élèves ont procédé, en parallèle, à l’écriture des poèmes en se basant sur des thèmes déterminés ou des choix individuels respectifs», ajoute Mme Al Abdi. Il est à rappeler que les ateliers d’écriture littéraire et poétique sont initiés par la Fondation du Forum d’Asilah après la réussite des ateliers de peinture pour enfants, lancé il y a plus d’une trentaine d’années. Encadrés par des artistes-peintres ou des critiques d’art, ces ateliers de peinture sont organisés, chaque année, aux locaux du Palais de la culture, plus connu par les Zaïlachis par Ksar El Raïssouni, et ce à l’occasion du célèbre Moussem culturel annuel de la ville. Il a été fréquenté par plusieurs peintres, sculpteurs et graveurs zaïlachis dont Mouad Jebari, Anas Bouanani, Youness El Kharraz, Hakim Ghaïlan et Zouheir El Kharraz.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *