Assilah : double meurtre d’un couple espagnol

Assilah : double meurtre d’un couple espagnol

Les habitants de l’ancien quartier Borj Krikia sont sous le choc. Leurs deux voisins Redargo Emilio Molina et son épouse Maria Tereza Delpilar ont été découverts, vendredi 16 avril, égorgés dans leur maison. Il s’agit de deux ressortissants espagnols, âgés respectivement de 50 et 49 ans, qui avaient choisi depuis trois ans d’acquérir leur résidence secondaire dans l’ancienne médina d’Assilah. L’auteur présumé de ce double meurtre, TE, a été arrêté ce même vendredi. Selon une source policière, le mobile de son crime était le vol. Les premiers éléments de l’enquête font ressortir que le présumé assassin, après avoir commis son meurtre, tentait de s’enfuir à bord d’une voiture Volvo Breack XC70, immatriculée en Espagne, qui était stationnée au parking Place Zellaka. N’ayant pas de permis de conduire et n’ayant jamais conduit de véhicule, TE était dans un état d’affolement et de perturbation. Ce qui a suscité les soupçons de l’agent de police qui se trouvait sur les lieux. Il a de ce fait procédé à l’arrestation du présumé assassin. Après avoir identifié les propriétaires de la Volvo, les éléments de la police se sont rendus à l’adresse de ces derniers. Ils ont trouvé, à leur grande surprise, des taches de sang devant la porte d’entrée de la maison de Redargo Emilio Molina et Maria Tereza Delpilar, lesquels ont été retrouvés peu après, égorgés gisant dans leur sang. Selon une source policière, TE est un jeune chômeur âgé de 26 ans et originaire de Fahs-Anjra, aux environs de la ville de Tanger. Ayant effectué un petit séjour en Espagne, le mis en cause était une connaissance du couple espagnol. Il avait déjà été arrêté pour vols, coups et blessures à l’arme blanche. Le présumé assassin a avoué aux enquêteurs avoir commis seul ce double crime. Il a ajouté avoir attendu jusqu’à trois heures et demie de la nuit de jeudi à vendredi pour s’introduire chez le couple espagnol en escaladant le mur de leur maison. Surpris par la maîtresse de la maison, TE s’est précipité dans la cuisine. Il s’est emparé d’un couteau qu’il cachait sous ses vêtements. Il s’est jeté peu après sur M. Molina qui dormait. Il l’a achevé d’un seul coup de couteau. Il a ensuite surpris Maria Tereza, qui est restée pétrifiée et sans voix, par des coups de couteau à la poitrine. Puis, il a réussi à maîtriser la victime avant de finir par l’égorger. Notons que le quartier où a eu lieu ce double meurtre abrite le monument historique et maritime de Krikia. Ce dernier qui est très fréquenté par les touristes marocains et étrangers est devenu, ces dernières années, un lieu de rassemblement pour les délinquants et drogués. Il a été, il y a près de deux ans, le théâtre d’un horrible meurtre d’un jeune par arme blanche.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *