Assilah : le Maroc renforce ses chantiers en matière des énergies renouvelables

Assilah : le Maroc renforce ses chantiers en matière des énergies renouvelables

Le monde vit une course effrénée vers les énergies renouvelables. A cet effet, la ville d’Assilah a abrité, dernièrement, un colloque autour du thème «Les énergies renouvelables : un bond pour le développement humain». Cette rencontre qui s’inscrivait dans le cadre de l’Université Al Moaâtamid Ibn Abbad a réuni d’éminents spécialistes et de hauts responsables dans ce domaine s’assignait pour objectif de souligner l’importance des énergies renouvelables pour «la promotion des ressources humaines et encourager les pays industrialisés à apporter le soutien aux pays du Sud pour mieux exploiter leurs potentialités dans ce domaine», a-t-on noté. Les participants à ce colloque ont tenu à réaffirmer l’importance des énergies renouvelables. Considérées comme propres et inépuisables, «les énergies renouvelables prendront progressivement la relève des ressources d’énergies fossiles. Elles permettront à la fois de sécuriser à long terme l’approvisionnement énergétique de la planète et de lutter contre le changement climatique, dû essentiellement aux utilisations des énergies fossiles émettrices de gaz à effet de serre», a indiqué Amina Benkhadra, ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement. Quant au Maroc, d’importantes actions ont été initiées, permettant d’inscrire le Royaume dans la dynamique régionale et internationale que connaît ce secteur. En réalisant le projet marocain d’énergie éolienne et celui de l’énergie solaire, «notre pays réduira ses importations d’énergie en économisant annuellement 2,5 millions de tonnes équivalent pétrole en combustible fossile, évitant ainsi l’émission de près de 9 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an», a déclaré Mme Benkhadra. En matière d’efficacité énergétique, axe prioritaire de notre stratégie énergétique, «nos programmes ciblent les principaux secteurs consommateurs, notamment l’industrie, le transport et l’habitat. Ils réserveront une place de choix à nos villes, afin d’assurer de manière intégrée et concertée un développement urbain durable», a expliqué Mme Benkhadra.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *