Assilah : Une caravane médicale au profit de la femme et de l’enfant

Assilah : Une caravane médicale au profit de la femme et de l’enfant

Une caravane médicale pluridisciplinaire a été organisée, dimanche 1er janvier, à l’hôpital d’Assilah. Des médecins de différentes spécialités, en particulier la gynécologie-obstétrique, la cardiologie, la médecine générale, des sages-femmes ainsi que des bénévoles ayant reçu des connaissances médicales se sont mobilisés pour mener cette action humanitaire. Initié par l’Association Ibn Battouta médicale et sociale, l’organisation non gouvernementale Action, recherche, développement et environnement (ARDE) et les deux sections féminines du RNI de Tanger et Assilah, cet événement qui s’assigne pour objectif principal «la promotion de la santé de la femme et de l’enfant s’inscrit dans le cadre d’une série de caravanes destinées aux personnes démunies. Nous leur apportons pendant cette journée les soins et les médicaments. Les patients atteints des maladies nécessitant le recours à d’autres spécialités ou à une hospitalisation seront pris en charge pendant leur traitement. Et pour améliorer la santé maternelle, nous entamons au cours de cette caravane une campagne de sensibilisation au profit des femmes enceintes», indique Saïda Chakir, présidente de l’Association Ibn Battouta médicale et sociale et première vice-présidente du maire de Tanger. Il est à noter que cette caravane a profité aussi aux habitants ruraux des localités avoisinantes de la ville d’Assilah. «Nous essayons à travers cette caravane d’offrir une consultation pluridisciplinaire et contribuer à la lutte contre la mortalité maternelle et infantile, qui est l’une des priorités de la santé publique. Nous ciblons ainsi les femmes en âge de reproduction et les enfants démunis. Ils n’ont pas, de ce fait, besoin de se déplacer dans les grandes villes principalement à Tanger pour se faire examiner. Nous avons aussi mobilisé des ressources matérielles importantes pour pouvoir effectuer des examens dont ceux d’échographie, de glycémie sur place. Nous faisons en sorte que tous les patients consultés, lors de cette caravane, bénéficient d’un traitement complet», précise Dr Fatima Zohra Soussi Niaimi, présidente d’ARDE et faisant partie des médecins participant à cette caravane.
Les organisateurs programment d’autres caravanes dont la prochaine au mois de mars 2012. «Ces caravanes qui se rendront entre autres dans les régions rurales enclavées s’inscrivent dans le cadre de la politique de proximité poursuivie par les institutions participant à cette action humanitaire. La programmation de ces caravanes sera renforcée par d’autres spécialités et examens de radiologie», affirme Zhor Laghzaoui, bénévole associative et membre de la section féminine du RNI de Tanger.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *