Azilal : La vie scolaire s’organise dans la province

Azilal : La vie scolaire s’organise dans la province

Sous l’égide de la FNAPEM (Fédération nationale des parents  d’élèves au Maroc) et en collaboration avec la province d’Azilal et AREF (Académie régionale d’éducation et de formation) de Tadla Azilal, la Fédération des associations des parents d’élèves de la province d’Azilal a organisé les 11 et 12 juillet 2008, à Ait Bougmaz, à Azilal, des journées d’étude sous le thème «La vie scolaire et le rôle de la société civile». Ces journées ont pour objectifs de sensibiliser la société civile à l’importance de la vie scolaire, à l’instauration de la communication entre les différentes composantes de l’école et à la recherche de moyens permettant la diffusion d’une nouvelle culture de communication basée sur le dialogue et la solidarité. Cette rencontre est aussi une occasion pour tous les participants de jeter des lumières sur tous les problèmes qui pourraient entraver la bonne marche de la vie scolaire en général comme l’insuffisance des infrastructures, la déperdition scolaire, la dureté du climat… Au cours de ces journées, les ateliers ayant regroupé un grand nombre de participants ont porté sur le rôle des Associations des parents d’élèves dans la vie scolaire, sur celui des collectivités locales dans le développement de l’école et sur l’importance de l’éducation familiale dans la vie scolaire. La FNAPEM a appelé les participants à la sauvegarde de l’école et à la lutte contre l’échec et la déperdition scolaire… Plusieurs interventions se sont succédé pour mettre en exergue la complémentarité des composantes de la société civile dans le développement de l’école dans la mesure où la société civile est la pierre angulaire de la diffusion d’une culture de la communication qui a pour objectifs de promouvoir la vie scolaire. L’intervention de représentants des élèves a mis en relief les problèmes qui entravent la bonne marche de la vie scolaire comme l’insuffisance des infrastructures, la déperdition scolaire, la dureté du climat, surtout pendant l’hiver.
Un appel a été lancé pour que tous les participants à ces deux journées déploient des efforts considérables dans le dessein de promouvoir l’enseignement dans la région. Dans son allocution, le représentant du ministère de l’Education nationale a rappelé l’importance de l’instauration de la communication entre  les enseignants, les élèves, les cadres pédagogiques, les familles… pour que la société civile accorde plus d’importance à la vie scolaire. Et d’ajouter que dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique d’urgence, Azilal connaîtra l’application d’un plan d’action qui concrétise les objectifs de la Charte de l’enseignement, pour une durée de trois ans. Les exposés des intervenants ont porté sur la vie scolaire, l’importance des partenariats, de l’esprit associatif dans l’école publique… Notons que dans le cadre de l’enseignement dans le monde rural et lors des travaux de la sixième session du conseil administratif de l’AREF de Tadla-Azilal, le 24 avril 2008, à Beni Mellal, la secrétaire d’Etat chargée de l’Enseignement scolaire, Latifa El Abida, a affirmé que le plan d’urgence accordera la priorité au monde rural. Et d’ajouter que le taux de déperdition au primaire, au collégial et au secondaire dans la région Tadla-Azilal est respectivement de 2,28%, 4,69% et 4,65% et que le ministère a pris des mesures relatives à la dynamisation de la vie scolaire par des initiatives s’inscrivant dans le cadre d’une démarche interactive entre les établissements scolaires et la société civile. Au cours de ces journées,des prix ont été décernés en récompense aux élèves les plus méritants des écoles de la province d’Azilal  et des séances d’animations ont été présentées par des élèves du collège de Tabante.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *