Beni Mellal : Agir pour l’intégration sociale des handicapés

Beni Mellal : Agir pour l’intégration sociale des handicapés

L’Association Es Salam pour les handicapés mentaux, dont le siège se trouve à la Maison des jeunes Al Maghrib Al Arabi à Beni Mellal, a été créée le 6 décembre 2006. Elle organise des rencontres et manifestations culturelles, sociales et surtout sportives au profit d’une quarantaine d’enfants et de jeunes handicapés ainsi que leurs familles. L’Association s’assigne pour objectif de former ces jeunes en vue de les intégrer dans la société, aider à participer à des rencontres sportives régionales, nationales voire internationales, leur permettre d’assister à des cours d’alphabétisme, les inciter à travailler et surtout à créer. «Le sport est, par excellence, l’un des moyens qui aide ces handicapés à défier leur handicap, travailler et innover. Nous avons des jeunes très renfermés sur eux-mêmes et dont le comportement est difficile à maîtriser. C’est pourquoi nous organisons des ateliers différents répondant à tous leurs besoins (ateliers de décor, dessin, couture, céramique…). Notre but est de fournir les outils de travail pour qu’ils puissent travailler et créer leurs propres produits. Nous souhaitons un jour exposer leur travail dans des foires afin de les encourager à aller de l’avant», déclare Dafir Meriem, présidente de l’Association. Notons que grâce aux efforts déployés par les membres de l’Association et parents des jeunes handicapés, ceux-ci ont participé à moult rencontres sportives. Ainsi, à Beni Mellal, ces handicapés mentaux, assistés par leurs parents, ont participé à des courses où ils ont remporté plusieurs médailles. De même, le 26 mars 2009, 11 handicapés ont participé à des rencontres sportives régionales. Par ailleurs, plusieurs problèmes pourraient entraver le travail de l’Association Es Salam. Selon des informations recueillies auprès de sa présidente, ces jeunes ont grand besoin de l’aide de toute la société civile. «Ce sont des jeunes qui appartiennent à des familles très pauvres. Pour les aider, il nous faut d’abord un local où nous pourrons les accueillir ainsi que leurs familles. On a besoin de projets dans le but de les orienter et aider matériellement. On veut créer des emplois générateurs de revenus pour ces handicapés mentaux», ajoute la Présidente de l’Association.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *