Beni Mellal : Appui aux jeunes porteurs de projets

Beni Mellal : Appui aux jeunes porteurs de projets

Les Associations Emergence BM/Réseau Maillage, Joudour Al Mohajir et l’ONG espagnole Avar (Association valencienne d’aide aux réfugiés), en partenariat avec l’agence régionale de l’Anapec ont, récemment organisé des journées d’information et de sensibilisation à la création d’entreprises au profit des jeunes porteurs de projets, sous le thème «Tadla-Azilal : espace fertile pour la création d’entreprises».
Objectif : inciter un grand nombre de jeunes à créer des entreprises, mais aussi dans le but de leur faire connaître les potentialités de la région, le programme Moukawalati et toutes autres procédures et mécanismes de financement.
Les intervenants ont discuté divers domaines relatifs aux jeunes. Se prononçant à l’ouverture, le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Beni Mellal a affirmé que les jeunes jouent un rôle déterminant dans le développement de notre pays et qu’ils doivent chercher des projets pour créer des entreprises. «Nos premiers partenaires sont les jeunes, nous cherchons tous ceux qui sont porteurs de projets pour les aider», a-t-il ajouté.  Le représentant de l’association Emergence Beni Mellal, Mustapha Arfaoui, a signalé de son côté qu’«en tant que société civile, nous voulons sensibiliser les jeunes à la création d’entreprises pour qu’ils concrétisent leurs idées en projets».
Et d’ajouter que, dans ce sens, un bureau a été créé. Il s’agit de l’Office des activités économiques pour le développement (OAEC), dont le but est d’accompagner les jeunes porteurs de projets. «Nous travaillons également avec les Marocains résidants à l’étranger dans le dessein de les guider et les orienter dans la réalisation de leurs projets».
Dans ce contexte, M. Arfaoui a indiqué que son association travaille sur d’autres projets tels que la formation professionnelle et l’appui à la scolarisation. «Des enfants âgés entre 14 et 16 ans reçoivent une bourse, et nous travaillons avec 200 jeunes qu’on insérera dans la vie active», a-t-il affirmé. L’intervention du représentant de l’Avar a porté sur les actions que mène l’Association en particulier en Afrique (Maroc, Mali, Ghana…).
Des projets de codéveloppement pour la prévention de l’émigration juvénile clandestine, avec une attention particulière à la formation de jeunes apprentis, à l’insertion professionnelle des jeunes et à la création de coopératives. Il a en outre souligné qu’une part des ressources de l’association est destinée à l’étude de la situation des migrants mineurs et ce par le biais des projets d’investigations dans les pays d’origine et d’accueil.
Le représentant de l’Anapec a mis l’accent sur l’importance de l’ouverture sur d’autres partenaires et organisations non gouvernementales. Il a de même brossé un descriptif du programme Moukawalati et tracé le bilan de ce programme tout en détaillant le processus d’accompagnement et les mécanismes de financement. Le discours du représentant du CRI (Centre d’investissement régional) a mis en exergue les potentialités dont regorge la région de Tadla- Azilal et qui pourraient aider les jeunes à la création de projets pour donner naissance à des entreprises.
D’autres interventions se sont succédé où les participants ont mis l’accent sur le financement des projets et les étapes par lesquelles tout projet doit passer pour être accepté. Ont assisté à cette journée de sensibilisation, plus de 200 jeunes, des représentants de la wilaya de la région
Tadla-Azilal, le président de la Chambre de commerce et d’industrie, Ahmed Chada, le directeur régional de l’Anapec, Abderrazak Atidi, Arfaoui Mustapha, le représentant l’association Emergence à Beni Mellal, le représentant du CRI, le représentant de la Banque populaire et le représentant de l’ONG Avar.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *