Beni Mellal : Bâtiment : Les autorisations ont progressé de 12% en 2007

Beni Mellal : Bâtiment : Les autorisations ont progressé de 12% en 2007

En matière de gestion urbaine, l’année 2007 a été soldée par de bons et positifs indicateurs pour l’Agence urbaine de Beni Mellal. En effet, le nombre de dossiers de demandes d’autorisation de construire et de lotir traités par l’AUBM a enregistré une nette progression passant de 5072 dossiers en 2006 à 5656 dossiers en 2007, soit une progression de 12%. L’ensemble des dossiers instruits se répartissent comme suit : 4602 dans la province de Beni Mellal, soit 81% et 1054 dans la province d’Azilal, soit 19%.4095 de ces dossiers, soit 72%, sont en milieu urbain, tandis que 1569 soit 28 % sont en milieu rural. Les retombées des projets instruits favorablement permettent de créer d’environ 13.745.025 journées de travail, avec une consommation de 145.462 tonnes de ciment et un investissement total de l’ordre de 1.448.945.200,00 DH. Pour ce qui est des demandes de dérogation en matière d’urbanisme, avec un total de 38 demandes, 20 ont reçu l’accord de principe de la commission ad hoc. L’impact de ces demandes étudiées se résume comme suit : 433 postes de travail permanents, 221.047.315,00DH comme investissement prévisible global. Ces retombées positives citées sont le fruit de l’activation et la régularisation des dossiers souffrants, la souplesse dans la procédure et les modalités d’instruction des dossiers, l’encadrement des partenaires, le contrôle régulier et soutenu des chantiers, l’implication directe des professionnels ainsi que le suivi du processus de répression des infractions. Le nombre de chantiers visités est de 3028 soit une progression de 16 % par rapport à 2006. Le nombre d’infractions enregistrées est de 1351. En matière de planification urbaine et de mise à niveau spatiale, l’Agence urbaine de Beni Mellal a opté pour l’adoption d’une vision globale de l’espace régional. Une vision qui se réfère à un diagnostic approfondi de l’état des lieux et aux orientations du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace. Pour pouvoir être en mesure de concrétiser les objectifs inhérents à cette vision, l’AUBM a élaboré et entrepris la mise en œuvre d’une stratégie de travail à même de répondre, à la fois, aux besoins du moment et à la nécessité de planification à long terme, en accordant un intérêt particulier à différentes actions. Il s’agit de la généralisation de la couverture en documents d’urbanisme, la mise à niveau spatiale aussi bien en milieu urbain que rural, l’encouragement de l’investissement en général et immobilier en particulier, l’aménagement des sites naturels et de patrimoine, l’amélioration du paysage urbain et architectural et l’amélioration des prestations en matière de gestion urbaine.
Il y a également la restructuration de l’habitat non réglementaire et sous équipé et où l’effort de l’AUBM a permis la réalisation et l’approbation de 8 études, 12 études en phase finale d’approbation, 13 études en phase finale d’enquête publique.
Dans la même perspective, l’AUBM a entrepris un ambitieux programme de mise à niveau spatiale qui a permis la réalisation et l’approbation de 2 projets de ville (Beni Mellal et Fquih Ben Salah), le lancement de 4 projets de ville. Il s’agit des villes de Zaouit Cheikh, Ouled Ayad, Ksiba et Souk Sebt. En même temps, l’AUBM a procédé à une stratégie de mise à niveau de 2 centres émergents (Centres de Dar Ould Zidouh et Had Boumoussa), en plus de l’engagement de la procédure de délimitation de 21 centres émergents. Cinq études de sauvegarde de patrimoine architectural et de mise à niveau des tissus anciens sont en cours d’élaboration. Il s’agit de la sauvegarde de la Médina de Beni Mellal, de Zaouit Ahansal, de la Médina de Demnate, du Mellah de la Commune rurale de Taounza et du Centre Tabant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *