Beni Mellal : Des campagnes pour lutter contre le sida et les MST

Beni Mellal : Des campagnes pour lutter contre le sida et les MST

Dans le cadre des activités organisées par le Croissant-Rouge Marocain, en collaboration avec le ministère de la Santé et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, le Croissant-Rouge Marocain, section de Tadla-Azilal et Mountada Tadla-Azilal pour la presse régionale organisent, du 1er au 25 décembre, des campagnes de sensibilisation de lutte contre les MST et le sida et différentes activités d’information et de communication dans les provinces de Beni Mellal et de Fquih Ben Salah. Au début de ces campagnes, il a été procédé à la formation de 60 éducateurs pairs. Les interventions de ces éducateurs ont porté sur les établissements scolaires comme le Collège Ahmed Ben Yacine de Ouled Ayad Bni Moussa, lycée Ibn Sina, El Amria et Moha ou Hammou de Beni Mellal, le souk hebdomadaire, la place de la liberté et El Massira à Beni Mellal, les quartiers El Massira, Biad Soumaa, etc. S’exprimant au sujet de l’éducation par les pairs, Mohamed El Bahri, coordinateur régional de secourisme, d’urgence et de santé communautaire de la région de Tadla-Azilal a affirmé qu’«il s’agit d’une stratégie de prévention essentielle qui permet de renforcer les connaissances et les attitudes et de promouvoir un changement durable des comportements. Cette approche a été largement utilisée pour œuvrer auprès des jeunes et d’autres populations vulnérables. L’éducation par les pairs est une occasion idéale de recruter et de soutenir des volontaires qui reflètent la diversité de leur communauté». Le but est, donc, de travailler ensemble pour sensibiliser les personnes les plus exposées aux MST et sida et de les aider à faire face à leurs problèmes. «Grâce à ces campagnes de sensibilisation et à l’éducation par les pairs, nous avons réussi à atteindre les groupes de jeunes les plus isolés. C’est une initiative louable qui s’assigne pour objectifs de lutter contre le fléau des temps modernes, le sida», a déclaré un élève au lycée Ibn Sina. En effet, la tâche devient ardue lorsqu’il s’agit de sensibiliser des jeunes qui vivent dans une situation de vulnérabilité. Cependant et grâce aux efforts déployés par les éducateurs pairs, les résultats escomptés ont été réalisés. Mais, selon M. El Bahri, la prévention reste le seul moyen efficace pour lutter contre le sida qui ne cesse de faire des ravages dans le monde.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *