Beni Mellal : Développer le secteur foncier

Beni Mellal : Développer le secteur foncier

«Les problèmes liés au foncier et à l’urbanisme, réalité et perspectives» est le thème d’un colloque national organisé, jeudi 23 décembre, par l’Ordre des avocats de Beni Mellal. Lors de cette rencontre, le bâtonnier Ahmed Halmaoui a expliqué le choix du thème des problèmes fonciers dans la région. «Le secteur du foncier regorge de problèmes dans la région au niveau des terres agricoles, des terres irriguées et «Bour» et des parcelles. Les problèmes portent, entre autres, notamment sur des mesures administratives draconiennes liées au secteur foncier. Ce colloque a aussi pour objectif de procéder à la formation de tous les acteurs juridiques concernés comme les avocats, les juges et les notaires», a-t-il souligné. Pour leur part, les intervenants à cette rencontre foncière ont mis l’accent, entre autres, sur la propriété collective, les problèmes de l’urbanisme et le rôle de l’avocat dans la conservation foncière. Par ailleurs, «nous envisageons d’organiser la troisième rencontre, au niveau national, sur l’indépendance de la justice. C’est un thème d’actualité qui attisera un grand débat», a ajouté M. Halmaoui. Quant au président de la Chambre foncière du conseil supérieur, Dr Brahim Bahmani, il a mis en exergue les difficultés engendrées par le partage du foncier. Et de poursuivre : «cette rencontre scientifique s’assigne pour objectifs de mettre en lumière les différents problèmes fonciers et les difficultés et les problématiques engendrées, entre autres, par un grand nombre de mesures au niveau judiciaire». A Tadla-Azilal, qui regorge de potentialités foncières agricoles, le secteur foncier participe au développement socio-économique de la région. Cependant, les conflits fonciers émergeant dans la région représentent un taux élevé. Au terme de ce colloque, les participants ont formulé un grand nombre de recommandations. Il s’agit, entre autres, de procéder au changement du droit de la conservation foncière afin qu’il aille de pair avec les nouveaux changements que connaît le Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *