Beni Mellal : examens du baccalauréat, le compte à rebours commence

Beni Mellal : examens du baccalauréat, le compte à rebours commence

Le compte à rebours des examens du Bac a commencé. Et pour assurer le bon déroulement de ces épreuves, qui auront lieu les 8, 9 et 10 juin, une longue période de préparation s’avère nécessaire tant pour les élèves que pour les responsables. Ainsi, une réunion a été organisée, lundi 24 mai, par l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Tadla-Azilal avec les directeurs des établissements scolaires et les encadrants pédagogiques. Lors de cette réunion, Ahmed Benzzi, directeur de l’AREF, a mis en exergue les efforts louables déployés par les corps enseignant et administratif afin que les examens se déroulent dans les meilleures conditions. «Il est de notre devoir de garantir l’égalité des chances entre tous les candidats. Si l’an dernier, le taux de réussite au Bac était de 50,10%, nous espérons qu’un taux plus élevé sera atteint, cette année, à Tadla-Azilal où le nombre de centres d’examens est de 43 (34 centres l’an dernier). Toutes les dispositions sont prises, cette année, pour que l’examen se déroule dans de bonnes conditions». Au titre de l’année 2009-2010, le nombre des candidats à Tadla-Azilal est de 8859, dont 4090 filles. En 2009, leur nombre était de 7996 dont 3756 filles. Quant aux candidats libres, ils ont atteint, en 2010, 1454 dont 382 filles. Pour leur part, les élèves préparent les examens à leur manière. Ils fréquentent des cafés, des espaces verts et des jardins publics pour travailler en groupe. «C’est pour la première fois que je me présente à l’examen. Nous travaillons en groupe. Mais il y a beaucoup de choses à réviser et le temps passe vite», a déclaré Hassan, élève en 2ème année du Bac sciences et vie de la Terre. Cependant, si certains élèves préfèrent réviser leurs leçons en groupe, d’autres le font     individuellement. «Je n’aime pas réviser mes leçons avec mes camarades. La préparation du Bac exige un travail opiniâtre et de la concentration», a souligné Omar, élève en deuxième année du Bac sciences humaines. Ceci étant, la préparation de l’examen varie selon les capacités intellectuelles et les compétences de chaque élève. Et si l’angoisse, la peur et le stress s’emparent de la majorité des élèves, c’est parce qu’ils ont l’impression que l’examen du Bac est une montagne infranchissable.
En outre, avec la vague de chaleur, les élèves ont tendance à réviser leurs leçons à la Source Ain Asserdoun, notamment le soir. Pour leur part, les parents sont préoccupés par l’avenir de leurs enfants.  A l’approche de l’examen du Bac, «mon fils ne rentre à la maison qu’à une heure ou 2 heures du matin. Ces derniers jours, son comportement a complètement changé parce qu’il ne se repose plus. Peu importe, l’essentiel c’est qu’il réussisse», a déclaré Fatima, une mère de famille dont le fils se présente pour la première fois à l’examen. Par ailleurs, quand un élève se trouve incapable de préparer l’examen tout seul ou en groupe, il se dirige souvent vers une école privée pour prendre des cours de soutien. Alors, souhaitons bonne chance à tous les élèves !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *