Beni Mellal : Flambée des prix des légumes et des fruits

Beni Mellal : Flambée des prix des légumes et des fruits

«Même si les fortes chaleurs ont eu un effet néfaste sur la production des fruits et des légumes, il n’y a pas de pénurie. Mais on remarque une flambée des prix pendant les premiers jours du Ramadan», a déclaré un vendeur de légumes et de fruits à Beni Mellal. En ville, on ne voit que de grands étalages de fruits et légumes et des clients qui se bousculent. «Les prix des légumes et des fruits ont connu une augmentation considérable au début du Ramadan. La pénurie n’est pas la cause de cette flambée des prix. Les consommateurs ne peuvent se passer des tomates avec lesquelles on prépare la «harira»», a souligné un autre marchand. Pour les tomates, par exemple, considérées au Maroc comme l’un des produits les plus prisés, des grossistes affirment que c’est à cause de la chaleur torride que la plantation des tomates a connu un certain retard. Cela a eu un impact négatif sur les prix au début du Ramadan. En plus, les plantations de tomates ont été ravagées par la Tuta Absoluta. Mais pour d’autres consommateurs, le Ramadan est une occasion pour les vendeurs de réaliser des bénéfices au détriment des consommateurs qui se trouvent entre les besoins urgents de consommation des fruits et légumes et l’enclume de la flambée des prix même si les quantités disponibles couvrent largement les besoins de consommation. «Cette hausse des prix a des répercussions négatives sur le consommateur surtout que le mois de Ramadan coïncide avec la rentrée scolaire», a ajouté un autre consommateur. Soulignons que malgré la flambée des prix des tomates, et d’après les statistiques fournies par le département chargé de l’Agriculture, les estimations de production de tomates fraîches pendant la période allant de juillet à septembre 2009 s’élèvent à 315.000 tonnes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *