Beni Mellal : La lutte contre l’immigration irrégulière se renforce

Beni Mellal : La lutte contre l’immigration irrégulière se renforce

L’Entraide nationale, en partenariat avec l’OIM (Organisation Internationale pour les migrations) et l’AECID (Agence Espagnole de coopération internationale pour le développement) lancent un projet social de grande envergure en faveur des jeunes mineurs, à Fquih Ben Salah, dans la province de Beni Mellal. Ce projet prévoit la construction d’un complexe social multifonctionnel regroupant une série de services intégrés visant à favoriser l’insertion sociale, éducative et professionnelle des jeunes mineurs et leurs familles en situation précaire «Ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie de prévention contre la migration irrégulière, à travers le renforcement des capacités opérationnelles de l’Entraide nationale», souligne Chakib Fouad de l’OIM.
Le complexe sera aussi un espace d’écoute, d’orientation, d’encadrement et de suivi des projets de réintégration des enfants de la rue. Ce projet pilote, qui vise la construction, en 24 mois, d’un complexe social multifonctionnel d’une superficie de 6314 m2, dans la ville de Fquih Ben Salah, a pour but la prévention de la migration irrégulière, en particulier celle des mineurs, le renforcement des capacités institutionnelles de l’Entraide nationale et des acteurs locaux pertinents dans la protection de l’enfance ainsi que la création d’une structure intégrée et organisée en activités sociales, économiques, culturelles et sportives au profit des mineurs défavorisés, des enfants de la rue, des mineurs déscolarisés de 10 ans, et des jeunes entre 15 et 18 ans, leurs familles… 
Notons que le budget global alloué à deux projets de ce genre, l’un à Nador et l’autre à Fquih Ben Salah  et qui est de 3.240.000 euros portera sur deux volets : la réalisation des travaux de construction et d’équipement et sur des sessions de formation des éducateurs, les ONG, la sensibilisation…
La province de Beni Mellal n’a été sélectionnée pour la réalisation du projet intitulé «Appui à l’Entraide nationale pour le développement des programmes sociaux en faveur des jeunes/mineurs de la province de Beni Mellal, dans la ville de Fquih Ben Salah» qu’après un travail de recensement des principaux lieux de provenance des mineurs marocains en Europe, en particulier l’Espagne et l’Italie et en fonction des recommandations des autorités marocaines concernées.
Pour diverses raisons liées à des problèmes professionnels, économiques, sécuritaires, familiaux…des mineurs qui sont cantonnés dans le ghetto de la pauvreté et de la précarité, quittent leurs familles à destination de l’Eldorado. Malheureusement, et s’ils échappent à la mort, leurs entrées irrégulières s’accompagnent souvent de graves formes d’exploitation et de différentes activités illicites comme l’abus sexuel, le trafic des stupéfiants, les vols , les agressions, la mendicité… Lorsqu’ils retournent dans leur pays d’origine, ils deviennent déboussolés, oisifs, désespérés et agressifs. Et dans le but de lutter contre l’immigration, plusieurs Associations dans la région de Fquih Ben Salah ont récemment organisé des rencontres et des débats pour sensibiliser les jeunes aux dangers de l’immigration irrégulière.
Une rencontre organisée par des Associations, sur le thème «Les jeunes et l’immigration», a réussi à rassembler 120 jeunes de la région. Mais le nombre total de mineurs marocains non accompagnés présents en Europe est assez difficile à évaluer, en l’absence d’un registre unifié au niveau national. Notons que la présentation de ce projet a été aussi au centre d’une table ronde organisée à Fquih Ben Salah par le CEFA (Comité européen pour la formation et l’agriculture) et l’Espace associatif sous le thème «La problématique de l’émigration dans la région et le rôle de l’action associative».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *