Beni Mellal : La poésie fête sa journée internationale

A l’occasion de la journée internationale de la poésie, la Maison de la poésie au Maroc a organisé un programme poétique et artistique les 21 et 22 mars à Beni Mellal, en collaboration avec le ministère de la Culture et sa direction régionale, la wilaya de Tadla-Azilal et l’Académie régionale de l’éducation et de formation.
Lors de sa 30ème session, à Paris, en octobre et novembre 1999, le 21 mars a été proclamé Journée mondiale de la poésie par la Conférence générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture. L’objectif de cette journée est d’encourager la lecture, la rédaction et la publication de la poésie dans le monde entier tout en donnant une nouvelle impulsion aux mouvements poétiques régionaux, nationaux et internationaux. Lors de ces deux journées, différents poèmes ont été lus par un grand nombre de poètes marocains et étrangers comme Abderrafi Jouahri, l’Espagnol Salvador Lopez Peterra, Mohamed El Achari, Malika El Assimi, Mohamed Darham, Said Ahid, l’Italien Jiacomo Trinsi, Chaouki Baziâ du Liban, Mounsif El Ouhaîbi de Tunisie. Le jour suivant, ce fut le tour d’autres poètes, notamment Mohamed Boutakhamte, Mohamed Haji, Faouzi Abdelghani, Ahmed Ait Ou Ariane. A cette occasion, aussi, le Directeur de la délégation du ministère de la Culture a mis l’accent sur le rôle que remplit la Maison de la poésie. Et après avoir cité un grand nombre de poètes marocains et étrangers ; il a ajouté que la poésie  est un moyen  de communication qui sert au renouvellement de la langue. Pour ce qui est du prix octroyé par la Maison de poésie au titre de l’année 2007, au meilleur recueil, la commission a décidé de primer le poète Said El Baz pour son recueil «Dajarou Al Maouta» édité par le ministère de la Culture. Notons que le directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, dans une lettre  adressée à la Communauté internationale à l’occasion de la journée internationale de la poésie, a mis l’accent sur l’année 2008 comme étant l’année internationale des langues qui constituent toute poésie. Dans ce contexte, le poète est invité à réfléchir et à influer sur ce que représente la diversité langagière pour son écriture artistique (la poésie). « J’invite l’ensemble des poètes, déclare M Koïchiro Matsuura, à déployer leurs efforts cette année pour préserver la poésie sous toutes ses formes et avec toutes ses langues surtout les langues en voie de disparition ». Pour sa part, le poète italien, Giuseppe Yusuf Conte, a adressé une lettre aux poètes marocains à l’occasion de la journée internationale de la poésie, dans laquelle il met l’accent sur  la valeur de la poésie  et son importance créatrice et artistique dans un monde charrié par les élucubrations de la matière. M. Jouiti, directeur de la délégation du ministère de la Culture a déclaré en outre que c’est une fierté et une apothéose que cette manifestation culturelle soit organisée par la Maison de la poésie à Beni Mellal pour la première fois.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *