Beni Mellal : La région de Tadla-Azilal fête la fantasia

Dans le cadre de la préparation aux championnats nationaux des sports équestres et qui se dérouleront à Dar Es Salam à Rabat, les éliminatoires régionales des troupes de fantasia relevant de la région Tadla-Azilal, se sont déroulées le 18 décembre à Beni Mellal.
Organisée par la Fédération royale marocaine des sports équestres (FRMSE) et le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime et en collaboration avec la wilaya de Tadla-Azilal et le Conseil régional, cette manifestation a vu la participation d’un grand nombre de cavaliers venus des régions de Tadla-Azilal. En effet, 24 chevaux ont participé à cette compétition : Beni Mellal  5,  Fquih Ben Salah 4, El Ksiba 7, Kasbat Tadla 4 et Souk Sebt 1. Pour ce qui est de la province d’Azilal, Ouaouizerht 3 et Azilal. 25 tentes ont été dressées pour l’accueil des cavaliers.
Les Associations ayant participé à l’organisation de cette compétition sont: Association Ain Asserdoun pour l’art de la fantasia traditionnelle, de Beni Mellal qui se compose de 50 chevaux et est présidée par Lahoucine Hnini et Omar Hnini, l’Association de Ait Ouirra pour la Fantasia traditionnelle d’El Khsiba, présidée par Mustapha Ouchen, et elle comporte 51 chevaux, Association Ouled Youssef pour la fantasia traditionnelle et qui comprend 51 chevaux, présidée par Mbarek Taoussi et se trouve à Ouled Youssef, Caïdat de Ouled Saïd El Oued. Il y a aussi l’Association des jeunes de Kasbat Tadla pour la fantasia. Elle est présidée par Mohamed Ouha et El Allam Mohamed Mansouri et se compose de 50 chevaux, l’Association Aît Igissi pour la fantasia traditionnelle à Tagzirht, compte 32 chevaux et présidée par Mohamed Régragui, l’Association des jeunes de Souk Sebt pour la fantasia traditionnelle avec 30 chevaux et présidée par El Allam Omar Sellak. Enfin, l’Association des MRE. Elle comporte 35 chevaux et son siège est à Ouled Rguiâ, dans la région de Fquih Ben Salah. En somme, 348 chevaux ont participé à cette rencontre qui s’est déroulée dans de meilleures conditions. Pour Moha Bourhim, Mokadem de l’équipe de Beni Mellal « il s’agit d’une manifestation qui participe à la sauvegarde de notre patrimoine culturel. Un cavalier est le symbole de bravoure. Nous sommes très attachés à notre identité et à notre patrimoine culturel. Je remercie les autorités locales qui ont bien organisé cette compétition».
Pour ce qui est des prestations des cavaliers participant à cette compétition, elles sont évaluées à partir de la «Talka» et de la « Hadda» qu’on appelle aussi le salut. Les cavaliers sont tenus de se présenter devant le public et le jury pour les saluer. Dans la notation, plusieurs critères sont prises en considération : le maniement des fusils, le harnachement harmonieux… Le déchargement des fusils doit se faire au même moment, (la décharge simultanée) au signal du «drapeau». Les résultats de cette compétition ont été comme suit : La première place revient à  Mohamed Chaouki de Zaouiat Cheikh suivi de Taoussi Mbarek de Ouled Youssef puis Mohamed Ait Zina de Fquih Ben Salah, ensuite Omar Sellak de Souk Sebt et enfin Haddou Oukaamouch de Zaouiat Cheikh.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *