Beni Mellal : La régionalisation au service du développement

Beni Mellal : La régionalisation au service du développement

Sous le thème «Pour une bonne gouvernance locale au service d’une régionalisation développée», la coordination du Rassemblement national des indépendants (RNI) a organisé une journée de communication, à Beni Mellal, le 19 avril 2009. A l’ouverture de cette rencontre, Ahmed Lakir, coordinateur provincial du RNI à Beni Mellal, a mis l’accent sur les potentialités touristiques, agricoles et humaines dont regorge la région. Pour sa part, Mustapha Mansouri, président du RNI, a mis en exergue la philosophie du «Plan Maroc Vert» ainsi que le développement de la régionalisation qui permettra la réalisation d’un grand nombre de projets de développement de grande envergure. «La régionalisation a pour but de mettre le doigt sur les vrais problèmes de chaque région du Royaume. C’est la région elle-même qui s’occupera et participera à son propre développement. Tadla Azilal est une région qui connaîtra la concrétisation d’un grand nombre de projets de développement comme l’autoroute, l’expansion de l’aérodrome… Au niveau agricole, Tadla Azilal recèle des ressources non négligeables sur le plan national (la production agricole de  Tadla-Azilal représente le 1/5 de la production nationale). Les citoyens sont maintenant responsables de la gestion de leur région», a indiqué M. Mansouri. Divers points relatifs au développement de la région et à l’intégrité territoriale du pays ont été évoqués par M. Mansouri.
Par ailleurs, Anis Birou, membre du bureau exécutif du RNI, a affirmé qu’«il s’agit de la mobilisation et de l’explication de certaines positions prises par le parti. C’est aussi une sorte d’implication de l’équipe dirigeante dans les défis qui nous attendent». En outre, l’exposé de Maâti Benkadour, du bureau exécutif du parti, a mis en exergue les potentialités agricoles de la région et l’importance de la représentativité de la femme dans les communales de 2009.
«Tadla-Azilal est une région agricole qui dispose de richesses hydriques considérables. La représentativité de la femme aux communales de 2009 est une nécessité impérieuse», a déclaré Maâti Benkadour.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *