Beni Mellal : Le transport contre l’abandon scolaire

Sous le thème «Le transport scolaire, levier stratégique pour lutter contre la déperdition scolaire dans le monde rural», et en collaboration avec l’AREF (Académie régionale d’éducation et de formation) de Tadla-Azilal, l’Association Hayat Beni Mellal Cestas France, la délégation de l’Entraide nationale et l’Association Liqâa Beni Mellal pour le développement de la famille rurale ont organisé une rencontre sur le transport scolaire.
A cette occasion, l’Association Hayat Beni Mellal Cestas France a offert à la région un autocar pour le transport scolaire afin d’encourager les élèves à poursuivre leurs études. Au début de cette rencontre, Khalid Choulli, directeur de l’AREF de la région, a mis en exergue l’importance du transport scolaire surtout au milieu rural et d’ajouter : «c’est un geste courageux et fort chaleureux de la part de nos amis bordelais. Le transport scolaire est l’un des moyens qui va, certes, contribuer au développement de l’enseignement dans le monde rural. Cet autocar sera mis en circulation pour transporter les élèves de Foum El Ansar et sa région».
Pour Dr Fouzia Chlyeh, présidente de l’Association Liqâa Beni Mellal pour le développement de la famille rurale, «ce don est le fruit d’une convention de partenariat entre notre Association et Hayat Beni Mellal Cestas France dans le domaine des aides humanitaires. On a reçu aussi de la part de cette Association des cartables et des fournitures scolaires qu’on a distribués aux élèves démunis. Comme don, on a reçu aussi une ambulance qui sera cette fois destinée à la région d’Aït Amir et Foum Oudi, région de Beni Mellal». Dans le monde rural, nombreuses sont les familles qui interdisent leurs filles d’aller à l’école à cause du manque de moyen de transport scolaire. En 2007, le taux national de scolarisation des filles est évalué à 60,3%. Il ne dépasse pas 16,5% au milieu rural. «Notre but est d’inciter la fille rurale à poursuivre ses études. Nous voudrions lutter contre la déperdition scolaire», déclare Chantal Sicilia, présidente de l’Association Hayat Beni Mellal Cestas France. De nos jours, et grâce aux moyens de transport scolaire, le taux de scolarisation des filles a réalisé d’énormes progrès surtout dans le monde rural. Foum El Ansar, à 10 km de Beni Mellal est un village où se trouvent plusieurs écoles et collèges. Pour M’Barek Zemrag, président de la commune de Foum El Ansar «l’autocar est un acte louable qui réalise les vœux de notre région».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *