Beni Mellal : Pour la préservation du patrimoine culturel

Beni Mellal : Pour la préservation du patrimoine culturel

En collaboration avec le Conseil municipal de Beni Mellal et la direction régionale du ministère de la Culture, l’association Abi El Kassim pour la culture et le patrimoine et l’Association Ahfad (Les descendants) Abi El Kassim organisent une semaine religieuse et culturelle depuis lundi 17 août à Beni Mellal. Cette manifestation s’est tenue sous le thème «Les Chorafas Idrissides des Soumaâ au service de l’Initiative nationale pour le développement humain».
Lors de l’inauguration de ce moussem par Hamid Naîmi, pacha de la ville de Beni Mellal et Ahmed Chada, président du Conseil municipal de Beni Mellal, des explications leur ont été présentées sur la vie, le patrimoine culturel et l’histoire de Abi El Kassim Saoumaî.
Le moussem est une occasion de raviver le patrimoine culturel et religieux de cheikh Ahmed Abi El Kassim. Auparavant, et selon des informations recueillies auprès de Ahmed El Arch, président de l’Association Abi El Kassim pour la culture et le patrimoine, le moussem était célébré, pendant les trois mois de l’été par un grand nombre de tribus issues de Chaouia, de Fariata, de Ait Smouzi, de Ait Ali Ou Brahim…
Chaque tribu organisait, avec sa propre manière, ce moussem qui attirait un grand nombre de visiteurs et de touristes. Souvent, les habitants de ces régions organisaient des festivités, la Tbourida ou la lecture du Coran. De surcroît, des troupes folkloriques (Rma, Ahidousse…) assistaient à ce moussem qui n’était pas des moindres. Au fil des années, le moussem a failli perdre ses titres de noblesse. Mais c’est grâce aux Chorafas des associations précitées que le patrimoine culturel et religieux a pu renaître de ses cendres.
«L’objectif de cette rencontre culturelle est d’abord de pérenniser et de protéger le patrimoine culturel de notre région. Ensuite, nous voudrions bien que l’héritage culturel de Abi El Kassim soit connu pour que tout le monde le lise. Aussi, avons- nous signé une convention de partenariat avec le ministère de la Culture et nous avons créé une bibliothèque et procédé à la restauration du marabout. Nous souhaitons enrichir cette bibliothèque pour qu’elle devienne une source intarissable de culture pour les chercheurs. Abi El Kassim a vécu à l’époque des Saadiens et la mosquée a été construite aux temps des Almoravides», a souligné M. El Arch. Notons que lors de ce moussem, des soirées culturelles et folkloriques seront organisées ainsi que la Tbourida et des expositions de peinture pour les enfants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *