Beni Mellal : Pour une meilleure lutte contre les IST/sida

Beni Mellal : Pour une meilleure lutte contre les IST/sida

En collaboration avec le ministère de la Santé et le FNUAP, la direction régionale de la santé de la région Tadla-Azilal a récemment organisé à Beni Mellal des sessions de formation sur l’implantation de nouveaux algorithmes de prise en charge syndromique des IST dans la région Tadla-Azilal. S’inscrivant dans le cadre de la stratégie du ministère de la Santé (2008-2012), et conformément au plan d’action régional T3, 2009, cette formation s’assigne pour objectifs la présentation de la version révisée de la stratégie nationale de lutte contre les IST (Infections sexuellement transmissibles) et le renforcement des capacités des professionnels de santé en matière de prise en charge des IST, fondée sur l’approche genre et le respect des droits humains.
Au début de cette rencontre, à laquelle ont participé un grand nombre de médecins, Dr Mostafa Cheddad, médecin chef de l’ORD (Observatoire régional de diabétologie) a mis l’accent sur l’importance de ces sessions de formation. Et d’ajouter que «les objectifs de ces rencontres est d’informer les médecins des nouvelles procédures concernant la révision des approches syndromiques portant sur les IST. Notre but est de revoir les algorithmes de l’homme et de la femme, d’avoir des rajouts concernant la prise en charge, sur l’éducation- information et communication et surtout sur la promotion du dépistage du sida. En plus, au cours de cette formation, les prestataires vont acquérir des notions portant sur l’intégration entre la santé reproductive et les IST/sida surtout pour la femme enceinte dans la mesure où elle est la plus vulnérable vis-à-vis des IST/sida et que la transmission du VIH au foetus reste parmi les modes de transmission les plus élevés». Les thèmes de la première journée ont porté sur l’introduction à la lutte contre le sida, l’analyse de la situation épidémiologique, les déterminants de la vulnérabilité, l’étude de la stratégie nationale de lutte contre les IST, l’introduction à la prise en charge syndromique des IST… Et pour la deuxième journée de formation, l’accent a été mis sur les algorithmes de prise en charge syndromique des IST, la syphilis sérologique, les condylomes acuminés, les conjonctivites néonatales, l’intégration de la prise en charge des IST dans les prestations de santé reproductive… Pour Dr Hammou El Karmi, chef de l’Observatoire régional d’épidémiologie de Beni Mellal: «Après plusieurs évaluations, il s’est avéré qu’il est temps de revoir les approches syndromiques des IST/ Sida, instaurées en 2001 et révisées en 2005. Depuis 1995, la lutte contre les IST est devenue une priorité nationale et il a été conclu que la prise en charge des IST est une composante essentielle de la prévention du VIH», a-t-il souligné.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *