Beni Mellal : Sensibilisation des diabétiques sur les risques du jeûne

Beni Mellal : Sensibilisation des diabétiques sur les risques du jeûne

A l’occasion du mois sacré du Ramadan, et avec le soutien du conseil régional de Tadla-Azilal et du conseil municipal de la ville de Beni Mellal, l’Association des diabétiques de Beni Mellal a organisé une journée de sensibilisation sous le thème «Le diabète et le jeûne », dimanche 24 août 2008,  à la Chambre de commerce, d’industrie et des services. Au début de cette rencontre, une équipe médicale a procédé  à des auscultations et  à des analyses (300 personnes environ ont profité de cette opération) et à la distribution de médicaments surtout pour les malades diabétiques les plus démunis. Le président du Conseil régional des ouléma de Tadla-Azilal, Mohamed Hafid, a déclaré :  «Notre objectif est de sensibiliser les diabétiques aux dangers qui les menacent s’ils ne respectent pas les conseils et les recommandations de leurs médecins. L’Islam est une religion de pardon et de tolérance «la protection des corps prime sur celle des religions». Le diabétique, du point de vue religieux, ne doit pas jeûner s’il est incapable de le faire. Notre religion nous conseille de ne pas jeûner  lorsque le médecin nous l’interdit. Sinon, le jeûne devient un genre de suicide sanctionné par Dieu. ». L’intervention des ouléma est primordiale dans la mesure où il y a des diabétiques qui jeûnent bien que leur maladie soit chronique de peur qu’ils ne commettent un péché impardonnable. Pour le président de la Fédération marocaine des diabètes Dr Mohamed Khlafa, la Fédération qui a des objectifs associatifs, médicaux et humains, regroupe plus de 100 Associations à travers le Royaume  et d’ajouter : « Notre but est d’encourager les initiatives louables des Associations qui luttent contre le diabète qui est une maladie imprévisible et invisible. Nous voudrions aider les malades, surtout les plus pauvres,  à bien comprendre leur maladie surtout pendant le Ramadan où le contrôle sévère de l’alimentation est exigé. Il faut toujours se méfier de cette maladie latente qui massacre les gens à leur insu». Notons que la Fédération marocaine de diabète, qui a pour objectifs de sensibiliser la population  en général et les diabétiques en particulier, a été créée lors du premier congrès tenu à Marrakech en décembre 1992  sous la Présidence de Feu  SM le Roi Hassan II. Lors de son exposé sur le diabète, Dr Mohamed Khlafa a clairement expliqué, devant une assistance nombreuse, les conséquences fâcheuses  qui pourraient découler d’une négligence de la maladie du diabète et les mesures à prendre dans le dessein de lutter contre cette maladie irréversible. Pour sa part, Dr Aicha Zouhair, présidente de l’Association des diabétiques de Beni Mellal, a mis en exergue l’importance de cette sensibilisation surtout pendant le mois du Ramadan où rares sont les diabétiques qui contrôlent leur alimentation. «Notre Association a pour objectifs de sensibiliser les gens en général et les malades en particulier aux dangers du diabète tout en mettant l’accent sur l’éducation et la prévention. Les diabétiques doivent suivre à la lettre les conseils de leurs médecins surtout avec l’avènement du mois du Ramadan». Dr Hammou El Karmi, chef de l’Observatoire régional d’épidémiologie, a mis l’accent sur la prévention et le rôle que va jouer l’ORD (Observatoire régional de diabétologie) à Ouled Hamdane  dans la lutte contre le diabète.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *