Beni Mellal : un plan d’action contre l’immigration clandestine

«Quel rôle pourront jouer les Associations dans la sensibilisation des jeunes et de leurs familles sur les risques de l’immigration irrégulière et sur les avantages de la scolarisation» est le thème d’un atelier de réflexion qui a été organisé, mercredi 15 septembre 2010, à Beni Mellal, par l’Association Emergence et la section du Croissant-Rouge de Beni Mellal en collaboration avec la délégation du ministère de l’Education nationale, les Associations des parents d’élèves, AMSED et l’ONG espagnole, le Mouvement pour la paix ( MPDL ). Financé par l’Agence espagnole de Coopération internationale (AECID), dans le cadre du «Programme intégré du co-développement», ce projet s’assigne pour objectifs le renforcement des compétences des acteurs dans les établissements scolaires en matière de la sensibilisation aux risques de l’immigration irrégulière, la mobilisation des acteurs locaux au profit de l’utilité de l’éducation, de la scolarisation et des dangers de l’immigration clandestine…
L’exposition de photos, qui a été organisée du 8 au 15 septembre 2010, à la Médiathèque à Beni Mella, a pour but de «sensibiliser les jeunes qui voudraient fouler le sol de l’Eldorado aux drames et aux aventures macabres de ce point de non-retour qui est l’immigration. Notre objectif est d’apporter un peu d’eau au moulin d’une telle sensibilisation salvatrice», a déclaré Brahim Dahbani, coordinateur du projet à l’Association Emergence, avant d’ajouter que «nous voudrions élaborer un plan d’action , à partir de cet atelier de réflexion, dans le dessein de lutter contre la déperdition scolaire et d’encourager la scolarisation». Par la suite, Mohamed El Bahri, coordinateur régional des Urgences et du secourisme au Croissant-Rouge Marocain, section de Beni Mellal, a invité les participants à l’organisation d’un atelier de réflexion autour du thème de l’immigration, de la déperdition scolaire et de la scolarisation. Les interventions des jeunes , qui ont participé à cet atelier , ont porté sur l’importance de la sensibilisation sur les dangers de l’immigration dans les établissements scolaires et sur l’encouragement de la scolarisation surtout en milieu rural où plusieurs de jeunes rêvent encore d’atteindre l’Eldorado. Concernant l’élaboration d’un plan d’action qui est à même de réaliser les résultats escomptés en matière de lutte contre l’immigration clandestine, M Dahbani a souligné «qu’il faut conjuguer nos efforts dans le but de travailler en concertation avec les Communes, la société civile, les associations qui œuvrent dans le domaine de l’immigration, les autorités locales… La responsabilité de sensibiliser les jeunes à l’importance de la scolarisation et à la lutte contre la déperdition scolaire nous incombe tous».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *