Beni Mellal : Un plan de développement en perspective

Beni Mellal : Un plan de développement en perspective

En collaboration avec la wilaya de la région de Tadla-Azilal, le conseil urbain de la ville de Beni Mellal vient d’entamer la réalisation d’un plan d’urgence. Etalé sur une période de trois ans, ce programme entre dans le cadre du projet de mise à niveau de la ville de Beni Mellal. D’un coût global de 1.330.400.000 DH, ce plan porte essentiellement sur cinq secteurs prioritaires. A savoir : les infrastructures, l’habitat, l’urbanisme et l’aménagement de l’espace, l’environnement et le développement durable et social, l’économie locale et la compétitivité territoriale. Selon des informations recueillies auprès du conseil municipal, le coût global alloué au secteur des équipements principaux s’élève à 525.600.000 DH. Les travaux porteront sur l’aménagement des deux entrées de la ville notamment les routes menant à Marrakech et à Fquih Ben Salah et l’aménagement de l’entrée de l’autoroute qui reliera Beni Mellal à Berrechid outre le raccordement au réseau d’assainissement et l’éclairage public. En outre, le secteur de l’environnement et du développement durable s’est vu attribuer une enveloppe de 260.400.000 DH dans le cadre du plan d’urgence. Dans ce sens, l’accent a été mis sur la protection de la ville contre les inondations et la création d’espaces verts. Parallèlement, un budget de 259.000.000 DH a été consacré au secteur de l’habitat, l’urbanisme et l’aménagement du territoire. Les projets porteront, ainsi, sur la réhabilitation de l’ancienne médina et la restructuration des quartiers mal équipés ainsi que la création d’une place publique au Quartier administratif. Aussi un investissement de 166.300.000 DH a-t-il été dédié au secteur de l’économie locale et de la compétitivité territoriale. Ce budget porte sur le financement du projet de construction d’un marché de gros pour les fruits et légumes et d’un abattoir au nouveau marché. De surcroît, des espaces commerciaux et une zone pour les activités économiques seront créés. A son tour, le secteur du développement social connaîtra, entre autres, la création et l’équipement de la Maison de culture et d’un Centre socioculturel au quartier Lalla Aicha, la mise à niveau du terrain municipal et la création de cinq autres terrains de sport de proximité. Une enveloppe de 96.500.000 DH a été débloquée à cet effet. Par ailleurs, il ressort d’un rapport du conseil urbain qu’un montant global de 22 MDH a été alloué aux études consacrées à la préparation des plans directeurs relatifs à l’éclairage public, aux espaces verts, au transport et à la mise à niveau de l’administration communale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *