Beni Mellal : Un plan de développement et d’économie sociale

Nizar Baraka, ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des Affaires économiques et générales, a donné le coup d’envoi, mardi 24 juin 2008 à Beni Mellal, pour la réalisation d’un plan de développement d’économie sociale de la Région Tadla-Azilal.
Dans son allocution, Mohamed Dardouri, wali de Tadla-Azilal et gouverneur de la province de Beni Mellal, a mis l’accent sur les différents projets qui se réalisent dans la région, dans le cadre de l’INDH et surtout dans le domaine économique et la convention signée entre le ministère et la wilaya dans ce cadre. Et d’ajouter que Tadla Azilal devient un grand chantier où divers projets voient le jour. Pour sa part Nizar Baraka a souligné que ce programme vise le développement économique et social de la région ainsi que la consolidation des principes de solidarité entre les citoyens. Ce plan de développement qui a pour but de lutter conte la pauvreté, l’exclusion et la précarité vise les populations les plus démunies. Aussi repose-t-il d’abord sur l’identification des activités génératrices de revenus qui sera le fruit d’un diagnostic approfondi de la situation socio-économique et des conditions de vie de la population. «Ce plan de développement d’économie sociale portera sur deux volets essentiels, l’identification des activités génératrices de revenues et la mise en place d’un plan de travail, dans un cadre associatif et partenarial, dans le dessein d’encourager la réalisation de ce plan de développement», ajoute Nizar Baraka. S’inscrivant dans le cadre de l’INDH, ce plan pilote vise surtout les populations démunies et met l’accent sur l’instauration de l’esprit associatif et de la solidarité entre les citoyens. Et pour faciliter la réalisation de ce plan de développement, des conventions ont été également signées avec des Universités et des instituts supérieurs dans le but d’encourager la formation et la recherche scientifique dans le cadre de l’économie sociale. Avant d’identifier les activités génératrices de revenus pour créer un grand nombre d’emplois, le plan accordera un grand intérêt aux priorités et aux spécificités de la région Tadla-Azilal pour encourager la communication, les différentes initiatives collectives et individuelles et la participation de la population à la réussite de ce plan de développement d’économie sociale. Tous les acteurs de la région (associations, coopératives, partenaires, autres secteurs ministériels, élus, autorités locales…) seront donc impliqués dans la réalisation de ce plan régional qui traduit la volonté ferme du gouvernement de réaliser un plan de développement humain intégré et durable.
Le débat a porté enfin sur différents problèmes relatifs aux Associations, à l’agriculture et à la situation sociale de la femme en général dans la province d’Azilal. Nizar Baraka, pour répondre aux questions des participants, a ajouté que Tadla-Azilal est des région qui connaît un essor considérable et que ce plan sera la pierre angulaire du développement économique de la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *