Berkane : Début prometteur pour l’exportation de la clémentine

Berkane : Début prometteur pour l’exportation de la clémentine

La campagne d’exportation des agrumes, qui a débuté lundi 20 octobre via le port de Bni Nssar-Nador, concernera quelque 95.000 tonnes d’agrumes dont 65.000 de clémentines et près de 30.000 tonnes de variétés diverses. Cette nette progression au niveau du tonnage exporté et de la qualité du fruit est due essentiellement à une meilleure pluviométrie (339 ml enregistrés au cours de cette année contre 246 ml pour la précédente saison) et aux efforts consentis pour répondre aux normes de qualité internationales. La chaleur optimale a engendré une maturation à temps nommé. Un début de campagne en avance d’une semaine par rapport à la normale et qui vient réconforter les efforts déployés par l’ensemble des intervenants pour débarquer sur les marchés internationaux à temps. Ainsi avec plus de 60 000 T de clémentines comme exportations prévisionnelles, cette campagne débute sous de meilleurs auspices. La production a connu une hausse de 20% grâce notamment aux pluies de septembre qui ont bénéficié au calibrage et à la qualité du fruit.
Les pluies d’octobre et de novembre sont aussi bénéfiques à condition qu’elles ne soient pas torrentielles. Par ailleurs, des dispositions répondant aux critères internationaux de qualité ont été prises par les stations de conditionnement qui se sont équipées de matériels adéquats et qui ont atteint les 90% de leur mise à niveau. Un effort de taille au niveau des infrastructures accompagnantes pour corroborer les démarches entreprises en matière de traçabilité et de certification qui sont deux exigences internationales. Une traçabilité acquise depuis 2005 alors que la certification HACCP est respectée dans le périmètre irrigué de la Moulouya depuis 2007. À signaler que les standards de qualité internationale pour les agrumes et leurs produits sont régis par les règles du Codex Alimentarius. «La qualité nutritionniste des agrumes est définie par le niveau minimal de jus et la teneur totale minimale en matières sèches solubles, comme par exemple le contenu minimum en sucre et la coloration», a expliqué à ALM Yahia Ghoumari, chef du service de la production agricole à l’ORMVAM. Les acheteurs sont de plus en plus exigeants et souhaitent être informés au sujet des aliments qu’ils consomment par le biais de l’étiquetage ainsi qu’à travers les schémas de traçabilité et de suivi. C’est à quoi s’attellent les agriculteurs du périmètre irrigué de la Moulouya avec professionnalisme pour assurer une bonne campagne de production et d’exportation.
Selon l’Office régional de mise en valeur agricole de la Moulouya, la production totale des agrumes dans le périmètre irrigué de la Moulouya pour la saison 2008-2009 sera de l’ordre de 227.000 T contre 182.000 T au cours de la saison écoulée, enregistrant ainsi une augmentation qui avoisine les 23%. La clémentine sans pépin arrive en tête avec une production de 120.000 T contre 96.000 T en 2007-2008 (augmentation qui oscille entre 18 et 25%), alors que la production sera de l’ordre de 105 000 T pour les autres variétés. Elle est répartie comme suit : 6 500 tonnes de clémentine avec pépins, 86 000T de navel, 6.000 T Maroc-late et 3 500 T pour d’autres variétés d’agrumes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *