Berkane : Nouveau plan pour le bassin de Moulouya

Dans le but d’améliorer la production et de procéder aux ajustements nécessaires pour pérenniser la qualité de l’arboriculture, plusieurs actions en matière de développement agricole ont été mises en œuvre dans le périmètre de la Moulouya. Ce plan, qui vise la reconversion et la modernisation du secteur, concerne quatre filières de production végétale (Agrumes, Olivier, Betterave, Maraîchage), choisies pour leur importance socioéconomique. Ce plan stratégique vise à recenser les atouts et les contraintes de chaque filière, à déterminer les objectifs de performance à l’horizon 2008-2009 et à élaborer un programme de travail en collaboration avec les différents partenaires.
A cause des conditions climatiques défavorables qui ont caractérisé la campagne agricole 2006-2007, les résultats obtenus au niveau de la production végétale dans les zones bours sont au-dessous des moyennes habituelles. La région enregistre ainsi la diminution des superficies semées qui sont de 27 000 ha contre 68 000 ha en année normale. Ce qui a eu un impact négatif sur le rendement. A cela s’ajoute une perte de céréales sur une superficie de 26 600 ha qui a fait que la production n’a guère dépassé 1 700 T contre 70 000 T.
Les terres irriguées ont cependant enregistré une meilleure rentabilité grâce notamment aux apports pluviométriques du mois d’avril, selon Yahia Ghoumari, chef du service de production agricole à l’ORMVAM (Office régional de mise en valeur agricole de la Moulouya). Les agrumes, qui occupent une superficie totale de 13 830 ha dont 60% de clémentines sans pépins, ont enregistré une nette amélioration. La production agrumicole totale est estimée à 212.500 T contre 205.000 T en moyenne annuelle (103 %).
Quant à la production oléicole, elle est estimée à 32.000 T contre 40.000 T en moyenne annuelle. Et pour améliorer la production d’un secteur appelé à jouer un rôle majeur, il a été procédé à la plantation de 600 ha avec 116.200 plants d’oliviers au profit de 660 agriculteurs. Quatre unités modernes de trituration ont été distribuées au profit des coopératives en plus d’une unité offerte à une coopérative agricole dans la province de Nador par une ONG espagnole.
Pour ce qui est de la betterave à sucre, elle occupe une superficie de 5 177 ha avec une augmentation de 17% par rapport à la campagne précédente. A signaler qu’un Plan national de développement de la filière Sucrière a été élaboré pour la période 2007-2011. Par ailleurs, un contrat-programme entre l’Etat et la filière sucrière est en cours d’étude.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *