Bir Gandouz : Célébration du 29e anniversaire de la récupération de la province de Oued Eddahab

Cette rencontre a été marquée par des allocutions mettant en valeur les profondes significations de cet anniversaire, qui constitue une occasion pour se remémorer les actes d’héroïsme et de bravoure dont ont fait preuve les Marocains dans les différentes régions du Royaume et rappeler la contribution des habitants des provinces du Sud en général et de la province de Oued Eddahab en particulier à l’épopée du parachèvement de l’indépendance, de la consécration de l’intégrité territoriale du Maroc et de la défense des valeurs sacrées du Royaume. A cet égard, le Haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, Mustapha El Ktiri, a mis en exergue les valeurs unionistes symbolisées par cet événement, rappelant la participation distinguée des fils des provinces du Sud à diverses phases de l’épopée de la lutte nationale, dans un esprit de mobilisation constante et un attachement indéfectible au Glorieux Trône alaouite et à leur marocanité pour la préservation de l’unité nationale et la réalisation du développement global.
M. El Ktiri a rappelé des pages glorieuses du processus de résistance mené par le peuple marocain, dans une communion totale entre ses fils du nord et du sud, sous la conduite éclairée du Glorieux, trône alaouite.
Il a souligné la mobilisation de toutes les composantes du peuple marocain dans le nord comme dans le sud pour la défense de l’intégrité territoriale du Royaume.
M. El Ktiri a relevé, à cette occasion, que les « intérêts étriqués et les calculs occultes ne pourront mettre en question la marocanité du Sahara », ajoutant que la construction de l’Union maghrébine reste tributaire du respect de la souveraineté et de l’unité des Etats de la région, du renforcement des liens d’amitié, de fraternité et de bon voisinage et de la disparition des sources de discorde qui entravent l’édifice unioniste escompté.
Le haut commissaire a, en outre, passé en revue les réalisations accomplies au profit de la famille de la résistance, notamment en ce qui concerne l’amélioration de la situation matérielle et l’intérêt porté aux membres de cette famille et à leurs ayants droit. Dans ce sens, il a rappelé une série de mesures prises en faveur de cette catégorie de la société, particulièrement en matière de couverture médicale, de soutien aux initiatives favorisant l’auto- emploi, et d’encouragement des fils des résistants à monter des projets et à créer des PME.
Dans leurs interventions, les présidents du conseil de la région de Oued Eddahab-Lagouira, du conseil provincial des anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération et de la commune rurale de Bir Gandouz, ont mis en avant les actes héroïques dont ont fait preuve les fils du Sahara aux côtés de leurs frères des autres régions du Royaume pour la défense et le parachèvement de l’intégrité territoriale du Maroc.
Ils ont évoqué le lien de la Bai’a (allégeance) qui lie les habitants et les tribus du Sahara au Trône alaouite, soulignant que ce lien est ancré dans l’Histoire, car légué par leurs ancêtres.
Ils ont souligné que l’initiative visant à octroyer un statut d’autonomie aux provinces du Sud du Royaume est l’unique solution possible pour le règlement du conflit artificiel autour du Sahara. Ce meeting s’est déroulé en présence du gouverneur de la province d’Aousserd, Al-Hassan Abou Laouane, des parlementaires de la région, des présidents des conseils élus et des chioukhs de tribus sahraouies.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *