Boujdour : 1046 lots distribués aux habitants d’Al Wahda

Le deuxième groupe des habitants des camps Al Wahda  de Boujdour ont bénéficié récemment  de 346 lots équipés dans le cadre des efforts déployés pour garantir un logement décent aux différentes catégories sociales de la province et éradiquer l’habitat insalubre au niveau de cette province, qui compte plus de 45000 habitants.
Les lots de cette deuxième tranche ont été attribués aux habitants des camps Al Wahda 1 et 2, suite à un tirage au sort.  Cette opération, la deuxième de son genre, s’ajoute  à celle réalisé au mois d’avril dernier, et qui a bénéficié à quelque 454 personnes des habitants du camp Al Wahda 1, à 203 parmi les résidents du camp Al Wahda 2 et 48 des habitants des bidonvilles dans la ville de Boujdour. Les familles concernées par ces deux opérations ont bénéficié d’un soutien financier en plus d’un suivi social et d’une aide technique et en ingénierie pour la construction de leurs logements.
Cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par les pouvoirs publics pour éradiquer toutes formes d’habitat insalubre dans la province de Boujdour, contribuer à la résorption du phénomène des bidonvilles, comme c’était le cas pour la ville de Laâyoune qui s’est vu débarrasser une fois pour toute de l’habitat insalubre, depuis lors toutes les autres villes du Sud du Royaume, sont entrées en course, pour éradiquer ce genre d’habitat.
«L’éradication de l’habitat insalubre changera le visage de notre ville dénommée Fleur de mer, ce qui va nous permettre  d’espèrer  à un meilleur avenir», nous explique avec enthousiasme l’un des jeunes de Boujdour.
Signalons qu’un nouveau programme d’habitat est lancé actuellement dans la province de Boujdour. S’étalant sur une superficie de 512 hectares, il est doté d’une enveloppe globale de 452 MDH pour l’éradication de l’habitat insalubre.
Ce nouveau projet a pour objectifs l’élimination de tous les tissus d’habitat insalubre dans la ville, notamment les camps Al Wahda et les bidonvilles, la satisfaction des besoins en matière d’habitat des différentes catégories sociales de la ville et la diversification des produits d’habitat par la mise en œuvre d’opérations de promotion immobilière et offrir des logements décents à toutes les catégories de la société conformément aux principes et objectifs de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH ).
Pour plus de détail, ce projet consiste notamment en le recasement des ménages des camps Al Wahda (3.081 lots), la satisfaction des besoins en habitat des différentes couches sociales (2.100 lots) et la promotion immobilière (2.100 unités). Les familles concernées par ce programme bénéficieront de lots de terrain variant entre 80 et 120 m2, de mesures d’accompagnement social et d’une aide technique et financière gratuite pour la construction de logements décents dotés d’une architecture harmonieuse. Cette opération de distribution s’inscrit dans le cadre du programme spécial de recasement des habitants des camps Al Wahda et des familles nécessiteuses au niveau des provinces du Sud qui entre, à son tour, dans le cadre du nouveau programme de l’habitat et de l’urbanisme dans les provinces du Sud qui fait partie intégrante de la stratégie globale de lutte contre l’habitat insalubre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *