Boujdour : 108 millions de dirhams pour le plus grand village de pêcheurs

Dans le cadre du plan  stratégique élaboré par l’Etat, portant sur l’aménagement des villages de pêche moderne dans la zone Sud, pour arriver à une optimisation des ressources locales ainsi que  l’amélioration des activités génératrices des revenus, trois projets d’une importance vitale  pour les marins pêcheurs du village Aftiessat vont voir le jour dans les semaines à venir.
Il s’agit, d’abord, de la construction d’une zone d’habitation qui contient plus de 475 lots sur une superficie de 21 hectares. Ce site est composé d’une halle aux poissons, d’un plan incliné, de magasins de mareyeurs, d’une zone d’habitation composée de lots d’habitats et de commerces  et d’équipements sociaux collectifs, ainsi que d’une zone d’activité touristique et économique. Ces différentes zones sont destinées à transformer les villages de pêche en véritables micro pôles de développement local et régional. Le coût de ce projet est de 85 millions de dirhams.
 Le deuxième projet, qui porte sur le ralliement de ce site au réseau des eaux potables, s’est vu allouer un budget de quelque 20 millions de dirhams, alors que le troisième projet porte sur l’aménagement d’une route  reliant le site de pêche Ougnite à la route nationale numéro I, pour faciliter l’accès à ce village.
Le choix du site d’Aftiessat pour la mise en place de ces projets n’est pas le fruit du hasard. Les richesses poissonneuses, les atouts touristiques, ainsi que la présence d’un tissu associatif dynamique, enthousiaste, sont tous des éléments qui pèsent en faveur du choix de ce site, dans lequel exerce plus de 1200 marins pêcheurs, pour y développer de nouvelles activités socio-économiques. 
Issus d’une coopération entre l’Agence de promotion et de développement des régions du Sud, et le département des Pêches maritimes, ces projets ont été prévus pour développer et organiser les activités liées  à la pêche maritime artisanale, la mise à disposition des marins pêcheurs  des infrastructures et des équipements convenables pour la valorisation  des  produits de mer, la contribution à la structuration du secteur de la pêche maritime ainsi que l’amélioration des revenus des marins pêcheurs et la valorisation de leurs produits, le renforcement de la transparence dans les transactions commerciales et l’activation du plan de traçabilité.
« Ces projets rentrent dans le cadre de la politique de proximité appliquée par l’Etat et visent  à faire du secteur des pêches maritimes un outil du développement du sud du Royaume », explique Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et des Pêches maritimes, dans une déclaration devant  les marins pêcheurs de Boujdour  qui se sont déplacés en masse à l’occasion de la visite de M. Akhannouch.
Par la même occasion, M. Akhannouch a déclaré que son département travaille actuellement sur d’autres projets dont vont bénéficier les professionnels de ce secteur, notamment la valorisation des produits de la mer, l’instauration d’un label de qualité pour les produits maritimes provenant de Boujdour reconnus mondialement pour leur excellente qualité, le lancement dans les jours à venir d’un plan d’aménagement pélagique ainsi que l’organisation des ateliers de formation au profit des marins pêcheurs de cette région.  A signaler que le village de pêche  Aftiessat fait partie du programme lancé par l’Agence du sud et qui consiste en la création de dix villages modernes au long du littoral du sud marocain. Pour cela les sites ont été soigneusement sélectionnés selon leurs potentialités, notamment la localisation géographique, les ressources halieutiques ainsi que la capacité d’insertion de la main-d’oeuvre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *