Boujdour : 3,5 millions DH pour encourager l économie sociale

Boujdour : 3,5 millions DH pour encourager l économie sociale

Un lot de matériel dont le coût est de 3,5 millions DH a été distribué, vendredi à, Boujdour dans le cadre de la promotion de l’économie sociale et solidaire des associations et coopératives.
Lors d’une cérémonie tenue au siège de la province Boujdour il a été procédé au lancement du plan régional de promotion de l’économie sociale, fruit d’un partenariat entre les autorités locales, les conseils élus, l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud du Royaume, et qui a pour objectif de renforcer le tissu entrepreneurial local et le développement d’un tissu associatif pour son encadrement et son accompagnement compte tenu du rôle primordial que joue ce type d’économie dans la diffusion des valeurs de coopération, de collaboration et de solidarité, ainsi que la garantie de conditions de vie décente pour les citoyens.
Ainsi lors de cette rencontre présidée par Laârbi Touijer, gouverneur de la province, un lot de matériel dont la valeur est de 3,5 millions DH a été distribué au profit de 12 associations et coopératives actives dans la province de Boujdour et porteurs de projets qui devront créer plus de 120 emplois, et qui rentrent pour la majorité dans le secteur de la pêche maritime, suivi de celui de l’agriculture.
Tous les intervenants lors de cette rencontre ont mis en exergue le rôle important de l’économie sociale et solidaire dans l’amélioration du niveau de vie de la population et l’accroissement du niveau de revenu par individu et qui est de nature à dynamiser l’économie de cette ville de 50.000 habitants qui repose essentiellement sur les activités liées à la pêche maritime et l’élevage.
D’après eux, plusieurs obstacles se présentent devant le développement de l’économie sociale, notamment le manque d’expertise et de compétences dans la préparation de projets, les déséquilibres de la gestion administrative et financière, la sous-qualité des produits, ainsi que l’accès difficile aux sources de financement et le déficit sur le plan organisationnel et réglementaire.
Pour rappel, la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra connaît depuis 2010 le lancement d’un contrat-programme destiné à la promotion de l’économie sociale et solidaire financé par le Fonds d’économie sociale, créé à cet effet avec une enveloppe budgétaire de 105,5 millions de dirhams et vise notamment à renforcer la cohésion et assurer la communication entre les différents intervenants régionaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *