Boujdour : Des chantiers d’habitat tous azimuts

Boujdour : Des chantiers d’habitat tous azimuts

Plusieurs opérations de lotissement ont été lancées au niveau de cette ville, permettant à la population bénéficiaire de construire ses propres logements sur des lots complètement équipés tout en l’associant à l’effort entrepris par l’Etat. Ainsi cette ville connaît actuellement le lancement d’un grand chantier d’immobilier et d’habitat et qui rentre dans le cadre du nouveau programme d’habitat lancé par l’Etat dans les provinces du Sud par le biais du holding d’aménagement Al-Omrane Aljanoub. Au niveau de Boujdour, ce programme s’étale sur une superficie de 512 ha, et il est doté d’une enveloppe globale de 452 millions de dirhams et dont bénéficient plus de 5.000 familles de la province de Boujdour qui abrite plus de 50.000 personnes. Ce chantier qui bat actuellement son plein rentre dans le cadre des efforts déployés par l’Etat pour éradiquer les bidonvilles et l’habitat anarchique et réaliser le développement de la province, ainsi qu’améliorer les conditions de vie de cette tranche de la population marocaine. Il va également permettre l’aménagement et le développement de ce pôle urbain, la diversification du parc immobilier local et répondre à une demande de plus en plus croissante. Ainsi le holding d’aménagement Al-Omrane Aljanoub a procédé au lancement de plusieurs opérations dont le recasement des ménages des camps Al-Wahda (3.081 lots), la satisfaction des besoins en habitat des différentes couches sociales (2.100 lots) et la promotion immobilière (2.100 unités). Les familles concernées par ce programme ont déjà bénéficié de lots de terrain variant entre 80 et 120 m2, ainsi que des mesures d’accompagnement social et d’une aide technique et financière gratuite pour la construction de logements décents dotés d’une architecture harmonieuse. Par ailleurs, Al-Omrane Aljanoub a équipé 354 lots de terrain d’une superficie de 7,35 ha au lotissement Lalla Soukaina 2. Ce projet est destiné notamment à la construction de 290 immeubles (R+2) à usage d’habitation, de 61 locaux de commerce, outre trois établissements publics. Ainsi que l’équipement de lots de terrains pour la construction de 128 villas économiques. Alors que la superficie globale des zones ouvertes à l’urbanisation à Boujdour est estimée à 216 ha. Cette dynamique que connaît le secteur d’habitat au niveau de cette province a engendré une forte demande sur les matériaux de construction tels que le ciment et le fer qui ont enregistré une forte hausse des prix ainsi qu’une forte demande sur la main-d’œuvre spécialisée. La réalisation et le parachèvement de ce programme va permettre de hisser la ville de Boujdour, dénommée «Fleur de mer», au rang des autres grandes villes du Royaume.  Boujdour devrait également inaugurer le mois prochain son nouveau port dont les travaux de construction ont été lancés par SM le Roi en 2006.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *