Bourses d’études de l’excellence : Les scientifiques de Rabat dominent

Bourses d’études de l’excellence : Les scientifiques de Rabat dominent

Plus de cinq cents bourses de l’excellence ont été accordées par la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation-formation aux enfants de ses adhérents. Ces bourses dites «Istihqaq» bénéficient aux lycéens qui ont réussi avec mention à l’examen du baccalauréat. La cérémonie de remise de ces bourses au titre de 2011 a été organisée, jeudi à Rabat, en même temps que d’autres similaires qui se sont tenues dans différentes régions du Royaume. La bourse «Istihqaq» a été créée en 2003 par la Fondation afin d’encourager et de perpétuer l’excellence dans les établissements nationaux d’enseignement supérieur. Au cumulé, un budget de 76 millions de dirhams y a été alloué et 24.561 boursiers en ont bénéficié. Les 514 bourses d’excellence «Istihqaq» décernées par la Fondation Mohammed VI pour l’année 2011 se répartissent en 100 bourses nationales, d’un montant de 76.000 dirhams, réparties sur 5 années d’études et 414 bourses régionales, d’un montant de 30.000 dirhams, réparties sur 3 années. L’opération de 2011 s’est faite sur la base de 2.847 dossiers de demandes et a abouti à la désignation de 100 bénéficiaires de la bourse nationale parmi les 1.504 meilleurs étudiants ayant obtenu la mention «très bien» au niveau national et, l’octroi de 414 bourses régionales aux candidats ayant obtenu la même mention, mais répartis selon les académies régionales au taux de 28,49%. La sélection des candidats a été effectuée par une commission composée de personnalités exerçant dans le domaine de l’enseignement et a été réalisée sur la base de la note obtenue aux examens et le classement par branche d’études et par académie. Pour ce qui est de la bourse nationale, les résultats finaux ont montré une nette dominance des bacheliers en sciences expérimentales (66%) et un grand recul du nombre des bacheliers en lettres modernes (un seul). Les notes obtenues s’échelonnent entre 17,94 et 18,7 sur 20. La même prédominance est constatée au niveau de la bourse régionale où, sur un nombre de 414 impétrants, 265 sont des bacheliers en sciences expérimentales et 112 en sciences mathématiques. S’agissant des régions, le Grand Casablanca vient en tête avec 66 bénéficiaires suivi de Rabat avec 44

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *