Brahim Dahbani : «Plus de 1000 immigrés meurent chaque année»

Brahim Dahbani : «Plus de 1000 immigrés meurent chaque année»

ALM : Comment voyez-vous l’immigration entre le sud et le nord de la Méditerranée ?
Brahim Dahbani : L’immigration, surtout clandestine, joue de nos jours, un rôle essentiel dans la détermination de la politique d’un grand nombre de pays. Mais tous les moyens pour lutter contre ce phénomène sont inefficaces. Lors d’une rencontre, sur l’immigration, qui s’est tenue à Asilah en octobre 2008, des chiffres alarmants ont été révélés: plus d’un demi-million d’immigrés clandestins entrent en Europe chaque année (100.000 clandestins pour la  France). Plus de 1000 immigrés meurent chaque année et les embarcations de la mort sont passées de 4 en 1991 à 1020 en 2002. Les réseaux criminels qui s’occupent de cette tragédie ne cessent d’augmenter (ces réseaux étaient responsables de l’immigration de 80% des jeunes en 2000  alors qu’ils ne couvraient que de 30 à 40 % de cette immigration en 1985). Malheureusement, tous les moyens déployés pour lutter contre ce fléau n’ont abouti à aucun résultat positif et la tragédie de l’Eldorado ne cesse de faire de victimes.

Quels sont les avantages  de l’immigration  ?
N’oublions pas que l’immigration a joué un rôle primordial dans le développement de l’économie d’un grand nombre de pays d’origine et d’accueil surtout les pays qui connaissent un vieillissement de la population.
Cette immigration a participé à l’instauration d’un équilibre démographique entre la force du travail et la population. De plus, l’immigration a aussi aidé des familles pauvres par la création d’emplois générateurs de revenus, d’entreprises surtout dans les pays d’origine…

Que pouvez-vous dire de la relation qu’entretient le Maroc avec l’Union européenne au sujet de l’immigration  ?
Sur ce plan, les relations du Maroc avec l’Union européenne sont excellentes. D’ailleurs, le Maroc est le pays le plus proche de l’Europe. Mais, notre pays est devenu un point de passage  des Africains et même  des Asiatiques vers l’Europe. Le Maroc est donc un point stratégique, une porte vers l’Europe qui doit être contrôlé afin de stopper le flux migratoire. En plus, les mesures de sécurité sont renforcées dans le but de déjouer toute tentative d’immigration irrégulière.

Comment voyez-vous l’avenir de l’immigration entre les pays du Nord et du Sud  ?
Selon les données que je viens de vous exposer au sujet de l’immigration, les pays d’Europe sont tenus de réviser leur politique au sujet de l’immigration. Et d’après la dernière rencontre euro-mediterranéene sur l’immigration, un programme sera présenté aux ministres de l’Union Européenne et des pays arabes dans le cadre d’un partenariat euro-arabe. Ce partenariat a pour but de faciliter l’octroi de visas et du déplacement entre les pays arabes et européens dans le but de lutter contre l’immigration irrégulière. Ce programme vise aussi à encourager le dialogue entre les jeunes Arabes et Européens par l’échange de visites, de projets…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *