Caravane de solidarité avec Mustapha Salma à la frontière algéro-marocaine

Caravane de solidarité avec Mustapha Salma à la frontière algéro-marocaine

Des centaines de citoyens affiliés à différents partis politiques, syndicats, associations de femmes et de jeunes ainsi que des représentants de la société civile et militants de droits de l’Homme ont répondu en masse à l’appel lancé par l’Association Al Karama pour la défense des droits de l’Homme et la section locale du Syndicat national de la presse marocaine pour participer à la caravane de solidarité avec Mustapha Salma «enlevé par le Polisario avec la bénédiction et la participation des militaires algériens», précise le communiqué distribué à cette occasion. La caravane qui a démarré vendredi dernier à partir de Tétouan est arrivée dimanche à Oujda, en passant par Chefchaouen, Ouazzane et Taza. Elle s’est dirigée le même jour vers le poste frontalier algéro-marocain, Zouj Bghal, pour manifester sa colère et son indignation devant les douaniers, policiers, gendarmes et militaires algériens. «On est venu du Nord marocain vers l’Oriental pour manifester notre solidarité avec un citoyen du sud marocain qui est allé démontrer aux ennemis de notre intégrité territoriale, dans leur propre fief, que l’option de la large autonomie proposée par le Maroc comme solution au conflit qui nous oppose à eux est une opportunité à ne pas rater», a martelé Hassan Akbayou, président de l’Association Al Karama de la défense des droits de l’Homme de Tétouan. Et d’ajouter : «Nous avons interpellé plusieurs organismes nationaux et internationaux, dont la ministre des Affaires étrangères des Etats-Unis d’Amérique et le secrétariat des Nations Unies, pour exercer leurs pressions sur les autorités algériennes afin que Mustapha soit relâché et pour qu’il explique en toute liberté ses nouvelles convictions aux séquestrés de Tindouf». Les organisateurs de cette caravane ont pu aussi établir un contact téléphonique direct avec le frère de Mustapha Salma, à partir du centre frontalier, Zouj Bghal. Mohammed Ould Sidi Mouloud a tenu, dans un premier temps, à remercier les participants à cette caravane pour le soutien qu’ils expriment en faveur de son frère. «Mustapha est allé défendre une conviction partagée par l’ensemble des membres de notre famille et de notre tribu. Mais puisque de l’autre côté de la frontière, personne n’a le droit d’exprimer librement ses idées, ils sont en train de le juger car il a adhéré au choix de la large autonomie». «On est fier de notre frère et de l’acte héroïque qu’il est en train d’accomplir. Il sera gravé en or dans l’Histoire du Maroc», a-t-il ajouté. Et de conclure : «On est très touché par l’élan de solidarité exprimé par toutes les forces vives de la nation. On est notamment fiers car Mustapha, par son courage, a pu faire adhérer beaucoup d’habitants du Sahara à la solution proposée par le Maroc. Et alors que les séparatistes pensent qu’ils vont nous intimider par son enlèvement, je déclare au monde que tous les membres de ma famille sont engagés corps et âme pour libérer notre frère et pour défendre l’option de l’autonomie élargie. Maintenant on est convaincu que de l’autre côté de la frontière, on ne nous veut que du mal».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *