Colloque sur Les pratiques de la formation

Colloque sur Les pratiques de la formation

Ce colloque dont les travaux se sont déroulés à l’Ecole normale supérieure de Marrakech (ENS), a été organisé en partenariat avec l’Académie régionale pour l’éducation et la formation de la région de Marrakech-Tensift- El Haouz et l’Ecole supérieure de management appliqué de Marrakech.
«L’objectif de ces journées est d’amener tous les acteurs concernés à s’interroger sur les pratiques d’enseignement et de formation, pour faire de l’action du formateur, un acte qui développe les compétences», a affirmé Mohamed Fliyou, Directeur de l’ENS de Marrakech.
Durant deux jours, les formateurs et chercheurs, provenant d’Algérie, de France et du Canada, ont partagé avec leurs collègues marocains leurs expériences respectives en matière d’enseignement et de formation.
«Ce qui fait l’originalité de ce colloque international, c’est le fait, qu’il a réuni toute une pléiade de compétences appartenant à différents systèmes éducatifs et divers champs disciplinaires», a souligné Abdelouahab Benajiba, directeur de l’Académie régionale pour l’éducation et la formation de Marrakech (AREF).
Le programme de cette rencontre a été axé sur plusieurs thèmes, dont notamment les pratiques pédagogiques et de formation, ainsi que sur les difficultés inhérentes à l’élaboration des activités de formation. «La thématique retenue par ce colloque international, est d’actualité même au niveau international. Elle est transversale car elle associe les différentes approches et pratiques au niveau de la formation des cadres avec les nouvelles approches par compétences, pour améliorer la qualité des services pédagogiques en valorisant les acquisitions dans le domaine de la recherche», a précisé M.Benajiba.
Les participants à cette rencontre scientifique, ont insisté, dans leurs différentes interventions, sur l’importance d’associer le secteur privé à la recherche scientifique et à la formation. «Par ce colloque, nous voulons encourager une formation interdisciplinaire, à travers un travail collectif, pour justement arriver à résoudre les difficultés qui se posent aux formateurs à tous les niveaux, car nous avons une ferme conviction que, la formation commence dès le premier pas de l’enfant à l’école», a indiqué le directeur de l’ENS de Marrakech.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *