Coopération entre l’EST de Berrechid et la Haute Ecole de Namur

L’Ecole supérieure de technologie (EST) de Berrechid relevant de l’Université Hassan 1er à Settat a signé, mardi à Berrechid , une convention de coopération avec la Haute Ecole de Namur (Belgique).
 Signée à l’issue d’une journée d’étude organisée par l’EST de Berrechid sous le thème «ESTB-Entreprises: élaborons conjointement des formations professionnelles pour répondre à vos exigences en spécialisations et en qualification de technicien supérieur», cette convention porte sur la coopération dans le domaine de la formation et de l’administration.  Aux termes de cette convention, les deux parties s’engagent à développer la formation et la formation continue dans leurs domaines respectifs et à améliorer l’accompagnement des projets académiques réalisés par les deux écoles. La convention a, notamment, pour but de faciliter l’échange des étudiants et professeurs entre le Maroc et la Belgique, de reconnaître mutuellement les programmes académiques et d’échanger les expériences.  La convention a été Signée par le président de l’Université Hassan 1er, Mohammed Rahj et la coordinatrice institutionnelle de la Haute Ecole de Namur, Marrie Anne Le Compte en présence du Wali de la région Chaouia-Ouardigha et le gouverneur de Settat, Abdechakour Raiss et le président du conseil de la région, Bouâazza Lamrami.  Intervenant à cette occasion, M. Raiss a indiqué que le thème de cette journée puise son importance du capital humain de la région Chaouia-Ouardigha qui lui permettra, dans l’avenir, de relever les défis qu’elle affronte. L’investissement dans le capital humain est une garantie de succès à long terme, a précisé le wali, appelant le secteur privé à investir dans ce capital et à adhérer au cercle de qualité et de productivité en contribuant au renforcement des compétences humaines.  Il a également invité les différents acteurs économiques, l’université et les différentes institutions de formation à adhérer à la dynamique que connaît la région afin de déterminer ses besoins à long et moyen terme.  Pour sa part, Mme Le Compte a présenté un exposé sur la Haute Ecole de Namur (capitale de Wallonie) qui compte 4.000 étudiants, 250 professeurs et 20 branches de formation (théorique et pratique).
 La journée a été une occasion pour présenter le rôle de l’Université Hassan 1er dans la promotion du développement régional à travers ses réalisations dans le domaine de formation et de la recherche scientifique, sa contribution active dans la définition de la stratégie régionale et l’adhésion aux grands projets régionaux et nationaux.
 Initiée en partenariat avec le Centre régional d’investissement (CRI) de la région Chaouia-Ouardigha, la chambre de commerce, d’industrie et de services des provinces de Settat et de Benslimane et la municipalité de Berrechid, cette journée d’étude a été marquée par l’organisation d’une table ronde sur les ""besoins d’entreprises de la région en techniciens supérieurs"".
 L’Ecole supérieure de technologie (EST) de Berrechid a ouvert ses portes au titre de l’année universitaire 2007-2008 et les nouveaux étudiants reçoivent une formation de techniciens à hauts potentiels.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *