Corniche d’Agadir : Un pôle d’attraction de grande envergure

Corniche d’Agadir : Un pôle d’attraction de grande envergure

La corniche d’Agadir constitue incontestablement l’un des plus grands projets structurants pour la station balnéaire. Ce projet, d’un coût global de 240 millions DH, permettra à la ville de disposer de l’une des plus belles corniches au monde répondant aux standards internationaux en matière d’infrastructures touristiques. Cette corniche sera constituée d’espaces verts, lampadaires, sanitaires, passages pour piétons, aires de repos et restaurants. Il est également prévu des passages pour les ambulances et les véhicules de la protection civile. Huit restaurants seront réalisés entre le Club Med et le Tikida. Notons que le revêtement sera fait avec de la brique en céramique ocre et murs revêtus avec du marbre. La corniche sera arborée, avec des espaces verts, des palmiers et des fleurs. L’affectation de carrés de plages aux hôteliers, l’aménagement de plusieurs restaurants sur la promenade entre le Club Méditerranée et le Beach Club est également au programme. Mais à l’heure actuelle, la grande priorité est l’éclairage de la corniche. Si les travaux d’aménagement vont bon train, la corniche ne sera pas livrée l’année en cours. Il faudra attendre l’année prochaine pour voir le projet entièrement bouclé. Cela dit, cette corniche qui s’étend sur une longueur de 3.000 mètres constituera pour les touristes et les habitants d’Agadir un pôle d’attraction pour les balades et pour la pratique du sport. La nouvelle promenade sera un acquis considérable pour la destination. Pour réaliser le réaménagement et l’extension de la corniche, il a fallu faire appel à l’expertise d’un bureau d’études de Las Palmas qui a pris en charge l’étude technique du projet. L’appel avait été lancé à la suite d’une étude menée dans le cadre de la coopération entre le Souss-Massa-Draâ et les îles Canaries. Une démarche qui a nécessité plus de quatre millions de dirhams financés par un fonds européen. Pour ce qui est des aménagements, l’apport de la commune urbaine est de 100 millions DH. Pour le reste, il a été fait appel au Fonds d’équipement communal, sans oublier la contribution  de quelques hôtels. Pour rappel, le projet de la nouvelle corniche d’Agadir figure parmi les projets touristiques urbains structurants qui ont été approuvés par SM le Roi Mohammed VI lors d’une convention signée officiellement en sa présence à Agadir. Cette convention d’un milliard de dirhams d’investissement pour la réalisation et la mise en valeur des infrastructures urbaines et touristiques vient renforcer la renommée et la vocation touristique internationale d’Agadir. Signalons que le projet de l’aménagement de la nouvelle corniche date depuis 2003 avec la naissance du PDRT ( Plan d’aménagement régional touristique). Le PDR avait été initié, selon une convention officielle entre le ministère du Tourisme, la wilaya d’Agadir, le Conseil régional du Souss-Massa-Draâ, la Commune urbaine d’Agadir et le CRT avec pour objectif de doter la perle du Sud  des réaménagements touristiques urbains nécessaires, mais aussi un plan d’action concernant l’animation touristique et la promotion à l’étranger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *