Coup d’envoi à Agadir d’une caravane de sensibilisation aux droits de l’Homme

Coup d’envoi à Agadir d’une caravane de sensibilisation aux droits de l’Homme

Le coup d’envoi d’une caravane de sensibilisation et d’information, initiée du 27 avril au 16 juin prochain par la Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) à Agadir, a été donné samedi Place Aït Souss à Agadir.

La cérémonie de lancement de cette initiative s’est déroulée en présence notamment du président du Conseil national des droits de l’Homme, Driss El Yazami, du président de la CRDH Agadir Mohamed Charef et de plusieurs acteurs associatifs, en plus d’une pléiade d’artistes prenant part au Festival international du film documentaire d’Agadir (FIDADOC), dont les travaux se poursuivent jusqu’au 28 courant.

Placée sous le signe « les droits de l’Homme, protection, promotion et enrichissement : notre mission », cette initiative intervient dans le cadre de la mise en Âœuvre des attributions du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et de ses commissions régionales en matière de protection des droits de l’Homme, de diffusion de la culture y afférent et de consécration des valeurs de la citoyenneté responsable dans les domaines de l’éducation, l’enseignement, la formation, l’information et la sensibilisation.

Elle se veut, selon ses initiateurs, une déclinaison de la plateforme citoyenne dédiée à la promotion des droits de l’Homme et de l’approche participative et de proximité prônée par la CRDH, conformément aux résolutions issues de sa quatrième session tenue le 30 mars dernier.

La caravane ambitionne ainsi de faire connaitre le rôle de la CRDH et d’impliquer les acteurs et les partenaires locaux dans la consécration de la culture des droits humains au niveau local à travers la mise en Âœuvre de programmes ayant trait à la protection, la promotion et l’enrichissement de ces droits.

Elle vise aussi à renforcer les échanges avec le CNDH en faisant valoir le rôle et les actions de ses commissions régionales en matière de médiation entre la société et l’administration, consolider la coordination et la coopération avec la société civile à travers la mobilisation des experts, des personnalités publiques et des acteurs locaux dans la consécration de la culture et des droits humains à tous les niveaux de l’enseignement, promouvoir la recherche scientifique en la matière et à appuyer les compétences des médias en matière de suivi et d’observation.

Revenant sur l’importance de cette démarche, M. El Yazami a mis l’accent sur l’impératif de multiplier les canaux de diffusion et de transmission de la culture des droits de l’Homme, soutenant qu’on ne peut plus garder cette notion « dans certains clubs fermés ou dans certaines ONG spécialisées, mais il faut que tous les citoyens aient accès à cette culture ».

Il a assuré que le CNDH, qui dispose de 13 commissions régionales, veut aller à la rencontre d’autres partenaires pour diffuser cette culture, soulignant l’impératif de trouver des outils pédagogiques qui soient adaptés aux différentes populations cibles.

Après l’étape d’Agadir (27-28 avril), cette caravane mettra le cap sur Tiznit (5-6 mai), Taroudant (10-12 mai), Chtouka Aït Baha (1-2 juin), Tata (8-9 juin) et Inzegane (15-16 juin).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *