Dakhla : Construction d’un nouveau complexe pour l’artisanat

Dakhla : Construction d’un nouveau complexe pour l’artisanat

En vue de promouvoir l’artisanat dans la région de Oued-Eddahab-Lagouira, qui compte plus de 160 artisans, un projet pour la réalisation d’un nouveau complexe artisanal est en cours de construction sur une superficie de 660 m2, avec une enveloppe budgétaire de plus de 13 millions de dirhams.
Ce projet rentre dans le cadre d’un partenariat entre l’Agence du développement socio-économique des provinces du Sud, le département de l’Artisanat, la Direction générale des collectivités locales, et la wilaya du Oued Eddahab-Lagouira. Ce complexe en cours de construction au centre-ville comprendra à terme 25 ateliers, un espace d’exposition et de vente, une salle de formation et une autre polyvalente. L’objectif étant de réaliser un complexe moderne en mesure de refléter le savoir-faire artisanal de la région ainsi que la richesse et l’authenticité du patrimoine local. Ce complexe vise à rehausser le secteur de l’artisanat au niveau de la région du Oued Eddahab-Lagouira qui dispose d’un important potentiel en la matière. Ce complexe a aussi pour but de faire connaître l’artisanat local, qui représente un legs historique incommensurable pour les Sahraouis. Ce secteur a connu de grandes transformations résultant de la sédentarisation des Sahraouis ainsi que des changements intervenus dans leurs habitudes de consommation. L’artisanat dans cette région se concentre plus particulièrement sur le traitement par les artisans des peaux de chèvres et de chameaux, en plus de l’ivoire coloré et l’argile locale transformés en produits utiles et œuvres d’art tels que les bijoux et articles décoratifs en cuivre. Le développement de cette activité est lié à l’héritage culturel local qui dans une large mesure dépend de l’élevage de chèvres et de chameaux, puisque les peaux de ces bêtes sont utilisées pour la fabrication d’autres objets tels que les divans et les semelles en cuir pour ne citer que ceux-là. La laine, cependant, est utilisée pour le tissage de tapis et des tentes utilisées par les Sahraouis comme abris. Pour sa part, le plan de développement artisanal 2009-2012 consacre une enveloppe de 13,7 MDH pour le développement de ce secteur dans cette région à travers le développement de la production des produits artisanaux à fort contenu culturel, la mise à niveau de l’ensemble de la chaîne de valeur des filières, la formation des artisans. Ce plan prévoit également le développement des ventes des produits artisanaux à fort contenu culturel sur de nouveaux marchés et ce, par l’encouragement de la distribution des produits artisanaux en dehors de cette région, et la commercialisation des produits artisanaux dans les provinces de la région, à destination des touristes, ainsi que l’amélioration des conditions de travail de l’ensemble des artisans.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *