Dakhla : Installation de nouveaux responsables pour l’urbanisme et l’habitat

Dakhla : Installation de nouveaux responsables pour l’urbanisme et l’habitat

Un vent de changement souffle sur le secteur de l’urbanisme, l’habitat et l’aménagement de l’espace au niveau de la région d’Oued Eddahab-Lagouira avec la nomination de nouveaux responsables de l’Agence urbaine et l’Inspection régionale de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace, il s’agit de Hayat Sabri pour la première et Rochd Zak pour la seconde. La cérémonie de l’installation s’est déroulée, lundi dernier, au siège de la wilaya de la région en présence d’Amina Bouktab, inspectrice générale du ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace, le wali de la région d’Oued Eddahab-Lagouira, Hamid Chabar, les chefs des services extérieurs, et les présidents des conseils élus. Mme Bouktab a félicité ces deux responsables pour la confiance placée en eux, mettant en relief les compétences, les formations et les expériences acquises tout au long de leurs parcours professionnels. Selon elle, des réalisations importantes ont été accomplies au cours des dernières années dans le secteur de l’habitat et de l’urbanisme dans cette région, notamment la ville de Dakhla qui se présente aujourd’hui comme étant l’une des plus belles villes du Sud marocain, reflétant l’image d’une ville dynamique et rénovée. Et d’ajouter que beaucoup d’efforts ont été déployés localement, notamment pour ce qui est de la généralisation des documents d’urbanisme, le développement de l’aménagement urbain, l’éradication définitive des bidonvilles, la lutte contre des points noirs de l’habitat insalubre et la qualification des quartiers sous-équipés. Pour sa part, M. Chabar a rappelé les efforts consentis par l’État pour promouvoir les conditions de vie de la population locale à travers l’injection d’importants investissements dans le secteur de l’habitat et l’aménagement en citant comme exemple le programme de développement urbain 2009-2012, pour un montant d’investissement de l’ordre de 300 millions DH et qui porte sur la mise à niveau et le développement du tissu urbain, le renforcement du réseau de voirie, la mise en place d’équipements structurants, l’aménagement de zones d’activités économiques et industrielles et la protection de l’environnement. Rappelons que la ville de Dakhla a connu une croissance importante portant la surface d’urbanisation d’une vingtaine d’hectares en 1980 à près de 800 ha aujourd’hui, couvrant des équipements et services publics, des zones d’activités et des logements. La ville de Dakhla a réussi en 2010 à éradiquer définitivement tous les bidonvilles existant sur son territoire depuis près de deux décennies, après l’élimination entière de 5.117 baraques, la réalisation de deux lotissements Al-Wahda et Ennahda sur une superficie totale de 160 ha et le recasement de plus de 25 mille personnes pour un montant global estimé à 328 millions DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *