Dakhla : L Agence du bassin hydraulique décline sa stratégie de l eau 2013-2016

Dakhla : L Agence du bassin hydraulique décline sa stratégie de l eau 2013-2016

l’Agence du bassin hydraulique de Sakia-El-Hamra et Oued Eddahab vient de se doter de son plan d’action 2013-2016, et qui a pour but d’assurer la mise en place d’une gestion optimale et décentralisée de l’eau et des mécanismes des plus importants dans l’accompagnement de toute activité de développement local. Intervenant lors de la deuxième session au titre de l’an 2012 du conseil d’administration de l’Agence du bassin hydraulique de Sakia El Hamra et Oued Eddahab, Fouad Douiri, ministre de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, a souligné que l’Agence a élaboré en coordination avec les services du ministère un plan d’action pour la période 2013-2016 lui permettant d’accomplir ses missions, avec une importance accordée aux infrastructures nécessaires à la bonne gestion des eaux et ce, dans le cadre d’une vision prospective à moyen terme. Selon lui, l’Agence du bassin hydraulique dans la consécration de la bonne gouvernance du secteur de l’eau et la préservation et la valorisation des ressources hydriques conjugue ses efforts avec ceux d’autres partenaires pour relever les défis qui s’imposent en matière de mobilisation et de gestion rationnelle des ressources en eau.
M. Douiri a également souligné les nombreux défis à relever au niveau de la gestion de l’eau dans la zone de compétence de cette Agence qui s’étend sur une superficie de 350.107 km2 et relève du territoire des régions Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra (139.482 km2), Oued Eddahab-Lagouira (142.865 km2) et Guelmim-Smara (67.760 km2). Ainsi cette Agence devra faire face à l’augmentation du déficit hydraulique qui atteindra 39,5 millions m3 à l’horizon 2030. A cela s’ajoutent la surexploitation des eaux souterraines, la hausse de la demande en eau potable et la pollution des ressources hydrauliques par les eaux résiduaires et industrielles.
Lors de cette session, il a été procédé à l’approbation du PV de la première session du conseil d’administration, tenue en juin dernier à Laâyoune, et à la présentation du bilan des réalisations de l’agence au titre de l’an passé et des chantiers en cours et qui ont pour but de protéger les ressources hydrauliques des provinces que couvre le bassin, à travers la mobilisation des ressources en eau de surface, et la demande, l’économie de l’eau, sa valorisation et la promotion du principe de bonne gouvernance, via l’élaboration du contrat de nappe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *